lundi, mai 23, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Tunisie : Appel à un plan de sauvetage pour le pays en crise

Un homme politique tunisien a appelé, mardi, à un plan de sauvetage pour sortir la nation nord-africaine des crises politique et économique auxquelles elle est confrontée.

« Il faut des réformes pour permettre le redressement de la Tunisie à travers un plan de sauvetage qui sortira le pays de la crise politique, économique et sociale », a déclaré Ahmed Nejib Chebbi, leader du parti Al-Amal (Espoir), lors d’une conférence de presse.

« Un gouvernement de sauvetage national doit être formé pour gérer une phase de transition, basée sur les résultats d’un dialogue national pour aborder les réformes économiques, politiques, constitutionnelles et juridiques », a-t-il ajouté.

Chebbi a ensuite appelé à la tenue d’élections présidentielles et législatives anticipées sous la supervision de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie).

Le 18 février, Chebbi a appelé à la formation d’un front de salut national, auquel se sont joints cinq partis tunisiens, dont Ennahdha.

La Tunisie est en proie à une profonde crise politique depuis le 25 juillet 2021, date à laquelle le président Kaïs Saïed a limogé le chef du gouvernement, suspendu les prérogatives du parlement et assumé le pouvoir exécutif, dans un geste décrié par les opposants comme un « coup d’État ».

Le pays d’Afrique du Nord traverse également une grave crise économique aggravée par la pandémie de coronavirus.

Le mois dernier, Saïed a dissous le parlement suspendu, peu après que les députés se soient réunis en session plénière pour annuler ses mesures d’exception.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos