dimanche, avril 18, 2021

Tunisie: Béji Caid Essebsi refuse de signer l’amendement de la loi électorale

Le conseiller politique auprès de la présidence de la République, Noureddine Ben Ticha, a assuré que le président Béji Caïd Essebsi ne validera pas les récentes révisions de loi organique relative aux élections et aux référendums.

Ben Ticha s’est exprimé, samedi, un jour après l’expiration du délai constitutionnel pour la validation présidentielle des amendements des lois organiques, sans apporter davantage de précisions quant aux motifs de cette position du président Essebsi.

Le conseiller politique auprès de la présidence tunisienne a ajouté que le président Essebsi s’adressera aux tunisiens dans les prochains jours pour expliquer les raisons de son rejet des amendements de la loi électorales.

Il a ajouté que l’état de santé du président est stable et lui permet de jouir pleinement de ses prérogatives constitutionnelles.

Le Parlement tunisien a adopté, le mardi 18 juin, par une majorité des voix, le projet d’amendement de la loi électorale, qui a suscité une large polémique et l’indignation générale de l’opposition tunisienne.

L’amendement en question prévoit un seuil électoral minimum de 3%, au dessous duquel les votes obtenus ne seront pas comptabilisés dans le quotient électoral nécessaire pour accéder au parlement.

Il prévoit également l’annulation de toute candidature d’une liste ou d’une personne ayant commis au cours de l’année qui précède les élections législatives les infractions prévues par le décret-loi organisant les partis politiques.

SourceAA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos