jeudi, juin 1, 2023

Tunisie : Des heurts entre supporters du Club Africain et forces de l’ordre

Des heurts entre supporters du Club Africain (l’un des deux grands clubs de football de la capitale Tunis) et des membres des forces de l’ordre, sont survenus samedi devant les sièges du ministère tunisien de la Jeunesse, du Sport et de l’Intégration professionnelle et de la Fédération Tunisienne de Football (FTF).

Un grand nombre de supporters du Club Africain se sont rassemblés samedi devant les sièges dudit département et de la FTF, pour revendiquer l’examen par les parties compétentes de la situation actuelle du comité directeur du club, dont ils réclament la dissolution, ainsi que le départ du président du club et l’organisation d’une assemblée générale élective extraordinaire, rapporte l’agence officielle TAP.

Par voie de communiqué publié samedi, le ministère de l’intérieur a indiqué que plusieurs supporters clubistes, avaient tenté de s’introduire dans les différentes structures sportives se trouvant dans les alentours du département de la jeunesse et du sport.

« En s’interposant à ces tentatives, les unités sécuritaires ont été pris pour cible par bon nombre de supporters mécontents, lesquels, ont jeté des pierres et des projectiles sur les membres des forces de l’ordre, causant des blessures dans les rangs des sécuritaires, qui ont été transportés d’urgence à l’hôpital », précise le département de l’intérieur.

Et d’ajouter que « la situation a nécessité une intervention rapide des forces de l’ordre conformément aux procédures en vigueur pour préserver la sécurité des leurs, celle du siège du ministère et des biens publics et privés avoisinants et ce, en coordination avec le ministère public ».

Dans un post publié sur sa page Facebook, l’avocat Toumi Ben Farhat, a annoncé que 293 personnes ont été interpellées à la suite de ces violences, dont une centaine étaient âgées de moins de seize ans, rapporte la radio privée locale, « Mosaïque Fm ».

Selon la même source, huit supporters du Club Africain ont été maintenus en détention alors que les autres ont été remis en liberté.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici