samedi, mai 21, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Tunisie : Kaïs Saïed accusé d’exploiter la campagne de vaccination pour faire briller son image    

Courrier arabe

Des observateurs tunisiens ont signalé que «la campagne de vaccination, actuellement en cours en Tunisie, était un plan mis en place par Kaïs Saïed, pour faire croire aux citoyens que son putsch était porteur de prospérité et de bons changements».

Dimanche, les autorités tunisiennes ont signalé que «plus de 500 mille de citoyens avaient étaient vaccinés contre le coronavirus, dans le cadre de la plus grande campagne de vaccination lancée au pays, sous la supervision de l’armée».

Dès lors, plusieurs activistes se sont exprimés, attaquant Kaïs Saïed et l’accusant « d’exploiter la situation sanitaire pour blanchir son image et renforcer sa position ».

Wedjden Bouabdallah, la rédactrice en chef du site Tunigate a écrit : «Kaïs Saïed a dit : «Nous allons vacciner contre les pandémies politiques et les virus politiques», signalant que «ses propos n’étaient pas dignes d’un chef d’Etat».

«Les autres ont échoué en se nommant tuteurs des autres», avait-elle écrit, en envoyant un message direct au président.

De son côté, le chercheur Zouhair Ismail indiqua que «la campagne de vaccination, lancée dimanche, n’avait pas besoin d’un putsch contre la constitution et la démocratie, pour faire autant de succès».

Il avait estimé que «Kaïs Saïed avait exploité la situation sanitaire et la santé des citoyens, pour lier la démocratie à la pauvreté et leur faire croire que le putsch était le chemin vers la santé et la prospérité».

Il avait signalé que «les EAU (Emirats arabes unis), l’Arabie saoudite et la France étaient derrière ces plans », indiquant «que ces pays avaient toujours cherché à attaquer la démocratie et s’étaient constamment mêler dans les affaires internes, notamment par les campagnes médiatiques qu’ils financent».

De sa part,  l’activiste Lamine Albouazizi a écrit, «L’armée était sous vos ordres et les vaccins étaient disponibles, pourquoi aujourd’hui ?», avait-il écrit.

Il accusa également Kaïs Saïed «d’avoir exploité la situation pour envoyer un message signifiant que la démocratie était liée à l’échec et que l’amélioration des situations se faisait grâce à ses instructions».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos