jeudi, octobre 6, 2022

Tunisie: la centrale syndicale menace de faire grève dans le secteur public

L’Union générale tunisienne du travail (Ugtt – centrale syndicale) a menacé, jeudi, par la voix de son secrétaire général, Noureddine Taboubi, de recourir à la grève dans le secteur public, sur fond de revendications sociales.

Taboubi s’exprimait lors d’un évènement syndicale organisé dans le gouvernorat de Sfax (sud), fief historique de l’Ugtt, et suivi par le correspondant de l’Agence Anadolu.

Le secrétaire général de la centrale syndicale a déclaré que l’Ugtt « mènera une autre grève générale dans le secteur public et la fonction publique, dont la date n’a pas encore été fixée, sur fond de revendications sociales ».

« Nous n’avons pas trouvé d’oreille attentive après la grève générale du 16 juin » a déploré Taboubi, ajoutant : « nous sommes toujours ouverts au dialogue (avec le gouvernement) ».

Le secrétaire général de l’Ugtt a souligné, en outre, que « Le gouvernement n’a rien fait pour contenir la flambée des prix et remédier à la pénurie de certains médicaments (..) Il doit assumer pleinement ses responsabilités à cet égard ».

Une grève nationale, largement observée dans toutes les villes tunisiennes, avait déjà paralysé le pays le 16 juin dernier. Transports publics à l’arrêt, bureaux de postes fermés, vols en provenance et à destination de l’aéroport international de Tunis annulés, la grève de 24 heures à l’appel du principal syndicat du pays, avait touché des pans entiers du service public en Tunisie.

Pour l’heure, aucun commentaire n’a été émis par les autorités tunisiennes au sujet de la menace de grève de l’Ugtt, alors que le pays fait face à de graves difficultés économiques et financières, avec une dette de plus de 100% du PIB, une inflation qui dépasse 6%, une croissance faible de près de 3% et un taux de chômage culminant à plus de 18%.

La Tunisie est en proie, depuis le 25 juillet dernier, à une crise politique aiguë lorsque le président de la République, Kaïs Saïed, avait imposé des « mesures d’exception », s’agissant entre autres de la dissolution du Parlement ainsi que du Conseil supérieur de la magistrature tout en légiférant par voie de décrets présidentiels.

Le chef de l’État, avait dévoilé en décembre dernier une feuille de route censée sortir le pays de la crise politique, dans laquelle il a annoncé un référendum sur le projet de nouvelle Constitution le 25 juillet 2022, avant des législatives anticipées le 17 décembre prochain, après révision de la loi électorale.

Plusieurs forces politiques et sociales tunisiennes, rejettent les décisions de Saïed, qu’elles considèrent comme étant « un coup d’Etat contre la Constitution », tandis que d’autres partis les soutiennent, estimant qu’il s’agit d’une « restauration du processus de la Révolution » de 2011, qui avait fait chuter l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali (1987-2011).

SourceAgences

Dernières infos

Un comité international documente l’arrestation de 35 journalistes en Iran

Le Comité international pour la protection des journalistes (CPJ)...

Des centaines de colons renouvellent leur incursion dans la mosquée Al-Aqsa

Des centaines de colons israéliens ont renouvelé, mercredi, leur...

L’indice PMI des Émirats arabes unis chute pour la première fois en 3 mois

L'agence de notation financière Standard & Poor's Global (S&P)...

La France va verser 150 euros par mois aux citoyens qui accueillent des réfugiés ukrainiens

L’Etat français va accorder une indemnité mensuelle de 150...

À ne pas rater

L’indice PMI des Émirats arabes unis chute pour la première fois en 3 mois

L'agence de notation financière Standard & Poor's Global (S&P)...

Les Émirats arabes unis approvisionneront l’Allemagne en diesel et en GNL

Les Émirats arabes unis (EAU) ont convenu dimanche d'approvisionner...

Benny Gantz et le ministre émirati des Affaires étrangères discutent de politique et de sécurité

Le ministre de la Défense d’Israël, Benny Gantz, a...

Allemagne: Scholz entamera samedi une tournée dans 3 pays du Golfe

Le gouvernement allemand a annoncé lundi que le chancelier...

Tunisie: l’inflation grimpe à 9,1% en septembre, son plus haut niveau depuis près de 40 ans

L'inflation en Tunisie a grimpé à 9,1% en septembre dernier, contre 8,6% en août, dans un contexte marqué par une pénurie intermittente des produits...

Tunisie : les préparatifs du Sommet de la Francophonie au centre d’un entretien Bouden-Parant

La cheffe du Gouvernement tunisien, Najla Bouden a reçu jeudi, l'ambassadeur de France en Tunisie, André Parant, au Palais de la Kasbah. L'entrevue a porté...

Guterres souhaite la réussite des prochaines élections en Tunisie

Le Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU), Antonio Guterres, a exprimé son espoir pour le succès des prochaines élections en Tunisie, soulignant...

Tunisie : L’accord avec le FMI va-t-il sauver le pays ?

Après des mois de négociations, le gouvernement tunisien a évoqué une possibilité de conclure un accord avec le FMI (Fonds monétaire international) d’ici fin...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here