vendredi, août 19, 2022

Tunisie: la centrale syndicale menace de faire grève dans le secteur public

L’Union générale tunisienne du travail (Ugtt – centrale syndicale) a menacé, jeudi, par la voix de son secrétaire général, Noureddine Taboubi, de recourir à la grève dans le secteur public, sur fond de revendications sociales.

Taboubi s’exprimait lors d’un évènement syndicale organisé dans le gouvernorat de Sfax (sud), fief historique de l’Ugtt, et suivi par le correspondant de l’Agence Anadolu.

Le secrétaire général de la centrale syndicale a déclaré que l’Ugtt « mènera une autre grève générale dans le secteur public et la fonction publique, dont la date n’a pas encore été fixée, sur fond de revendications sociales ».

« Nous n’avons pas trouvé d’oreille attentive après la grève générale du 16 juin » a déploré Taboubi, ajoutant : « nous sommes toujours ouverts au dialogue (avec le gouvernement) ».

Le secrétaire général de l’Ugtt a souligné, en outre, que « Le gouvernement n’a rien fait pour contenir la flambée des prix et remédier à la pénurie de certains médicaments (..) Il doit assumer pleinement ses responsabilités à cet égard ».

Une grève nationale, largement observée dans toutes les villes tunisiennes, avait déjà paralysé le pays le 16 juin dernier. Transports publics à l’arrêt, bureaux de postes fermés, vols en provenance et à destination de l’aéroport international de Tunis annulés, la grève de 24 heures à l’appel du principal syndicat du pays, avait touché des pans entiers du service public en Tunisie.

Pour l’heure, aucun commentaire n’a été émis par les autorités tunisiennes au sujet de la menace de grève de l’Ugtt, alors que le pays fait face à de graves difficultés économiques et financières, avec une dette de plus de 100% du PIB, une inflation qui dépasse 6%, une croissance faible de près de 3% et un taux de chômage culminant à plus de 18%.

La Tunisie est en proie, depuis le 25 juillet dernier, à une crise politique aiguë lorsque le président de la République, Kaïs Saïed, avait imposé des « mesures d’exception », s’agissant entre autres de la dissolution du Parlement ainsi que du Conseil supérieur de la magistrature tout en légiférant par voie de décrets présidentiels.

Le chef de l’État, avait dévoilé en décembre dernier une feuille de route censée sortir le pays de la crise politique, dans laquelle il a annoncé un référendum sur le projet de nouvelle Constitution le 25 juillet 2022, avant des législatives anticipées le 17 décembre prochain, après révision de la loi électorale.

Plusieurs forces politiques et sociales tunisiennes, rejettent les décisions de Saïed, qu’elles considèrent comme étant « un coup d’Etat contre la Constitution », tandis que d’autres partis les soutiennent, estimant qu’il s’agit d’une « restauration du processus de la Révolution » de 2011, qui avait fait chuter l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali (1987-2011).

SourceAgences

Dernières infos

La Chine envoie des troupes en Russie dans le cadre d’un exercice conjoint

Le ministère chinois de la Défense a annoncé, ce...

Tunisie : le tribunal militaire condamne le journaliste Salah Attia à 3 mois de prison

La Chambre criminelle près le Tribunal militaire permanent de...

Irak : lancement du dialogue national sans le Mouvement sadriste

Les dirigeants des forces politiques irakiennes ont entamé, mercredi...

Egypte: Al-Sissi critiqué pour avoir vendu les actions du pays pour payer ses dettes  

Des rapports médiatique ont signalé que «le régime du...

À ne pas rater

7 étudiants émiratis exclus de Sandhurst pour avoir verser des pots de vin

Le journal britannique, The Daily Mail, a signalé que...

Offensive contre Gaza : Les pays du Golfe condamnent et appellent à la protection des civils

L’offensive israélienne lancée vendredi 5 août 2022, contre la...

Émirats arabes unis : les inondations font sept morts

Le ministère de l'Intérieur des Émirats arabes unis a...

Des pluies torrentielles s’abattent sur le Golfe (Vidéos)

Des pluies torrentielles se sont abattues sur les pays...

Tunisie : le tribunal militaire condamne le journaliste Salah Attia à 3 mois de prison

La Chambre criminelle près le Tribunal militaire permanent de Tunis a condamné, mardi, le journaliste Salah Attia à 3 mois de prison, pour ''atteinte...

Washington invite le président tunisien à participer à l’Africa Leaders Summit

Washington a invité le président tunisien Kaïs Saïed à participer à l’Africa Leaders Summit (Sommet des leaders africains), qui se tiendra à Washington en...

Tunisie : La femme de Kaïs Saïed avance sur les pas de Leïla Trabelsi et les activistes dénoncent 

En Tunisie, les déclarations faites samedi 13 août, par Ichraf Chbil, la femme du président de la république Kaïs Saïed, ont déclenché une large...

Tunisie : 8 femmes en lice pour être la première femme astronaute tunisienne

La Tunisie a annoncé, samedi, la liste de 8 candidates, dont l'une sera choisie pour être la première astronaute du pays à participer, en...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here