jeudi, décembre 1, 2022

Tunisie : La femme de Kaïs Saïed avance sur les pas de Leïla Trabelsi et les activistes dénoncent 

Courrier arabe

En Tunisie, les déclarations faites samedi 13 août, par Ichraf Chbil, la femme du président de la république Kaïs Saïed, ont déclenché une large polémique au pays.

Les observateurs ont comparé Chbil à Leïla Trabelsi, la femme de l’ancien président ben Ali. Ils redoutent que la famille de Saïed prennent possession de la scène politique au pays, et mettent e garde contre «un scénario similaire à celui de l’ancien régime».

Ichraf Chbil, juge de profession, s’est présentée au public lors d’une cérémonie organisée pour honorer des femmes, à l’occasion de la fête des femmes.

Chbil a prononcé son discours, avant que la cheffe du gouvernement, Najla Nouden, prennent la parole. Elle a parlé des gains apportés par la nouvelle constitution, et le respect des droits de la femme qu’elle souligne.

Cette parution inquiète les observateurs

Depuis la destitution de l’ancien régime, en 2011, aucune femme de président ne s’est présentée en public. La sortie de Chbil a surpris les Tunisiens, rappelant à leurs mémoires Leïla Trabelsi, la femme du président déchu avec tous ses mauvais souvenirs.

Sur les réseaux sociaux, les activistes, les opposants, et les observateurs se sont exprimés à ce sujet, mettant en garde contre les impacts que pourra avoir cette sortie inattendue de la première dame du pays.

Issam Chebbi, le secrétaire général du parti al-Joumhouri, s’est demandé : «Quel est le statut, qui autorise madame Ichraf Chbil à accompagner madame Najla Bouden, lors d’une activité gouvernementale officielle, hormis le fait qu’elle soit la femme du président de la république».

Il souligne aussi : «Ce statut lui autorise de lancer un discours aux Tunisiens, pour parler des exploits marqués par la nouvelle constitution que son mari tente d’imposer au pays ?».

«Une telle chose ne s’est jamais produite, depuis la révolution… Une telle chose s’est présentée uniquement lors du régime de Bourguiba et de Ben Ali, lors que les institutions de l’Etat étaient affaiblies», avait-il rappelé.

Il a souligné que «la Tunisie, en une année, a repris tous les points négatifs des régimes tyrans du passé», appelant à ce que ces pratiques prennent fin.

De sa part, Mohamed Larbi Jelassi a souligné : «L’histoire se reproduit sous forme de mascarade», tout en dénonçant la présentation de Chbil.

Alors que Ameur Bouazza a écrit : «Les partisans du président répondent à tous ceux qui commentent les déclaration de madame Ichraf Chbil, en disant (Vous étiez silencieux avec Laila Trabelsi). Personnellement je les déconseille d’adopter ce prétexte et ils ferons mieux de chercher un autre».

Il affirme : «Kaïs Saïed était le dieu du silence, à l’époque de Ben Ali, il n’a connu la révolution que très tard».

De son côté, Abou Bakr Saadaoui a présenté une photo de Chbil lors du discours, commentant d’un ton ironique : «Je suis venu pour vous parler de la constitution de mon mari et du pays de mon mari, de l’Eta policier de mon mari et de l’armée de mon mari» et la faisant signée au nom de Leïla Chbil Trabelsi, pour sous-entendre la ressemblance entre les deux femmes.

Anouar Koursi a pour sa part noté : «Le moins que l’on puisse dire c’est que la nouvelle république a été présentée comme étant une république des bananes».

Il explique : «C’est ce qui arrive lorsque la page officielle de la présidence, qui représente une haute institution officielle de l’Etat tunisien, publie un communiqué explicatif au sujet des célébrations de la fête de la femme, après que les Tunisiens ont critiqué l’évènement, qui a ramené aux mémoires l’époque de ben Ali».

Pour lui, «L’évènement est une fête nationale et un congé officiel, pas une fête privée. Il ne peut être dirigé que par la cheffe du gouvernement».

Il a déploré le fait que «la nouvelle république, qui a été tant promu par le régime, n’est en réalité qu’une reconstitution de l’ancien régime».

Dernières infos

Le président de la Fédération française de football prend la défense du Qatar et dénonce des critiques excessives

Le président de la Fédération française de football (FFF),...

Plus de 300 personnes ont été tuées depuis le début des manifestations en Iran

Le commandant de l'armée de l'air des Gardiens de...

La marine israélienne intensifie son activité militaire au large de Gaza

L'armée israélienne a révélé, mardi, que les patrouilles navales...

Cisjordanie: l’armée israélienne démolit deux maisons appartenant à des Palestiniens

L'armée israélienne a démoli, mardi, deux maisons dans l'est...

À ne pas rater

Le président israélien en visite à Bahreïn et aux Émirats arabes unis en décembre prochain

Le président israélien Isaac Herzog se rendra au royaume...

Netanyahu : « Mohammed bin Zayed m’a invité à visiter Abu Dhabi »

L'ancien Premier ministre israélien, vainqueur des dernières élections législatives...

Le président des Émirats arabes unis en visite en Russie mardi

Le président des Émirats arabes unis (EAU), Cheikh Mohamed...

L’indice PMI des Émirats arabes unis chute pour la première fois en 3 mois

L'agence de notation financière Standard & Poor's Global (S&P)...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

Tunisie: nouvelle hausse des prix du carburant

Une nouvelle augmentation des prix du carburant a été annoncée, mercredi, par le ministère tunisien de l'Industrie, des Mines et de l'Energie et celui...

France – Tunisie : Accord de financement de 200 millions d’euros

Une convention de financement d’une valeur de deux cents millions d’euros entre la Tunisie et la France, à travers l’Agence Française de Développement (AFD),...

Tunisie : les forces de l’ordre dispersent une marche de protestation au sud-est du pays

Les forces de l’ordre tunisiennes ont dispersé une marche de protestation, ce vendredi, organisée par les habitants de la ville de Zarzis, dans le...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here