samedi, juin 12, 2021

Tunisie : le Parlement approuve le budget 2021

Le Parlement tunisien a approuvé à l’aube du jeudi un projet budgétaire de 19,4 milliards de dollars pour l’année 2021 avec un déficit prévu de 3,2 milliards de dollars.

Au terme du vote, 110 députés ont voté pour le budget et 21 s’y sont opposés avec l’abstention de deux députés.

Le budget 2021, qui a une valeur totale de 52,6 milliards de dinars (19,4 milliards de dollars), a augmenté de 1,8 % en comparaison au budget 2020.

Le nouveau budget est basé sur les prévisions du gouvernement concernant une croissance de 4 % de l’économie tunisienne, après la contraction économique à hauteur de 7,3 % pour 2020.

Le gouvernement table sur un déficit budgétaire de 7,3 % du PIB, pour l’année 2021, soit un montant de 8,8 milliards de dinars (soit 3,2 milliards de dollars), un chiffre nettement moins important que les 14,9 milliards de dinars (soit 5,5 milliards de dollars), qui est le montant du déficit budgétaire de 2020.

Le gouvernement a élaboré ses estimations budgétaires sur la base d’un prix moyen du Brent à environ 45 dollars le baril, au cours de l’année 2021. Le gouvernement mise aussi sur un taux de change du dollar à 2,8 dinars et sur une baisse des importations de matières premières à hauteur de 9,9 % contre un taux négatif de 19,8 % enregistré en 2020.

Dans le projet budgétaire, le gouvernement compte augmenter ses revenus de 13,9 % pour atteindre environ 29,7 milliards de dinars (soit 11 milliards de dollars), dont 12 milliards de dinars (soit 4,4 milliards de dollars) engrangés grâce aux impôts directs, tel que l’impôt sur le revenu, et 16,9 milliards de dinars (soit 6,2 milliards de dollars) d’impôts sur la consommation (impôt indirect).

Le gouvernement de Hichem Mechichi tente de mobiliser environ 2,4 milliards de dinars (soit 800 millions de dollars) au titre des recettes non-fiscales, au lieu des 2,8 milliards de dinars (soit 1 milliard de dollars) prévus pour l’année 2020. Il prévoit aussi la mobilisation de 0,8 milliard de dinars (soit 290 millions de dollars) sous forme de dons extérieurs contre les 1,5 milliards de dinars (soit 550 millions de dollars) obtenus en 2020.

Le nouveau budget allouait 7,1 milliards de dinars (soit 2,6 milliards de dollars), soit un taux d’environ 5,9 % du PIB, aux dépenses en capitaux pour soutenir des projets de développement, et 15,7 milliards de dinars (soit 5,8 milliards de dollars) destinés au service de la dette publique.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos