jeudi, juin 24, 2021

Tunisie : le Premier ministre procède à un remaniement ministériel portant sur 11 portefeuilles

Le chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechichi, a annoncé, samedi soir, un remaniement ministériel portant sur 11 portefeuilles (sur 25).

C’est ce qui ressort de la conférence de presse tenue par Mechichi au Palais du gouvernement de la Kasbah, à Tunis.

Le remaniement a notamment concerné le pourvoi de postes vacants dans trois ministères : Intérieur, Environnement et Culture. En effet, Walid Dhahbi a été nommé ministre de l’Intérieur en remplacement de Tawfik Charfeddine, qui a été démis de ses fonctions le 5 janvier dernier.

Youssef Ben Brahim a été nommé ministre de la Culture en remplacement de Walid Zidi, qui a été limogé le 5 octobre 2020.

Chiheb Ben Ahmed a été quant à lui été nommé ministre des Affaires locales et de l’Environnement, en remplacement de Mustapha Laroui, limogé le 20 décembre dernier suite à la divulgation du dossier des cargaisons de déchets ménagers en provenance d’Italie sans autorisation.

Huit autres ministères ont également connu un changement à leur tête, notamment Youssef Zouaghi au ministère de la justice, Abdellatif Missaoui au ministère des domaines de l’État et des affaires foncières, Hédi Khairi au ministère de la santé, Ridha Ben Mosbeh au ministère de l’industrie, et Sofien Ben Tounes au ministère de l’énergie et des mines.

Le portefeuille du ministère de l’agriculture, de la pêche et des ressources hydriques a été attribué à Oussama Kheriji, Youssef Fenira a été nommé à la tête du ministère de la formation professionnelle et de l’emploi, et Zakaria Belkhodja à la tête du ministère de la jeunesse et des sports.

Lors de la même conférence de presse, Mechichi a déclaré que le besoin d’harmonie au sein du gouvernement a appelé à ce remaniement, afin de poursuivre le travail avec dévouement dans la période à venir.

Il a indiqué que de grands défis attendaient son gouvernement à la lumière de la progression de la pandémie de Covid-19, qui ne lui a pas permis d’atteindre les objectifs fixés.

Et d’ajouter que son gouvernement est pleinement engagé à passer à l’action et à faire sérieusement face aux nombreux défis, notamment sur le plan social et économique.

Début septembre 2020, un gouvernement indépendant composé de 25 ministres, et dirigé par Mechichi, a succédé au gouvernement d’Elyes Fakhfakh en obtenant la confiance du Parlement avec une majorité absolue, avant le limogeage des ministres de l’intérieur, de l’environnement et de la culture, pour diverses raisons.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos