samedi, mai 21, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Tunisie : le taux de chômage s’élève à 18,4%

Le taux de chômage mesuré par l’Institut national de la statistique de Tunisie (INS) a atteint 18,4% de la population active au troisième trimestre 2021, en hausse de 0,5 point par rapport au premier trimestre de 2021.

Le nombre de chômeurs estimé pour le troisième trimestre 2021 s’élève, à 762,6 mille du total de la population active, contre 746,4 mille chômeurs pour le premier trimestre 2021 ; soit 16 mille chômeurs de plus sur le marché du travail. Ainsi, le taux de chômage atteint 18,4% contre 17,9% au deuxième trimestre, rapporte l’Agence de presse officielle TAP, se référant aux chiffres de l’INS.

Ce taux a connu une augmentation parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans, passant de 41,7% au cours du deuxième trimestre à 42,8% au cours du troisième trimestre 2021.

D’après la même source, les taux de chômage les plus élevés sont enregistrés dans les régions de l’ouest et du sud tunisiens : nord-ouest (33,0%), sud-ouest (26,3%), centre-ouest (23,0%) et sud-est (22,5%). Les écarts, par rapport au taux national (18,4%), varient entre quatre et quatorze points.

La Tunisie, embourbée depuis des années dans une crise multi-dimensionnelle, s’est dotée, récemment d’un nouveau gouvernement, quelques semaines après l’éviction du précédent cabinet de Hichem Mechichi, par le Président Kaïs Saïed, qui s’est arrogé les pleins pouvoirs le 25 juillet dernier.

La nouvelle cheffe du gouvernement, Najla Bouden, devra s’atteler à redresser une économie durement frappée par de nombreuses crises.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos