samedi, mai 21, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Tunisie : le Tribunal militaire annonce le report de « l’affaire de l’aéroport »

Le Tribunal militaire permanent de première instance de Tunis a annoncé, lundi, le report de l' »affaire de l’aéroport ».

C’est ce qu’a affirmé Samir Dilou, avocat des accusés dans un post partagé sur Facebook et relayé par l’Agence Tunis Afrique Presse (TAP/officiel).

Selon lui, les accusés « veulent présenter des preuves que l’affaire est désormais entre les mains de l’ordre judiciaire et attendre que la décision en appel soit rendue », a fait valoir la TAP.

Il a par ailleurs indiqué que « le Tribunal militaire a rejeté la demande du parquet de délivrer un mandat de dépôt à l’encontre de l’ancien député Mohamed Affess », ajoutant que tous les accusés ont assisté à l’audience au siège du Tribunal militaire.

Notons que « cette décision intervient suite à leur refus de se présenter, à deux reprises, à la justice militaire pour être entendus ».

Lundi, le parlementaire tunisien Mohamed Affes a annoncé, qu’il s’était rendu à la justice militaire, 9 mois après sa cavale, sur fond de son accusation dans l’affaire connue médiatiquement par « l’affaire de l’aéroport ».

Le 31 juillet, la justice militaire tunisienne a émis des mandats d’arrêt contre 4 députés de la Coalition Al Karama, à savoir Seif El-Din Makhlouf, Abdellatif Aloui, Mohamed Affes et Maher Zaid, dans « l’affaire de l’aéroport ».

En mars dernier, des députés Al Karama étaient intervenus en faveur d’une femme interdite de voyage en vertu de la procédure S17 et se sont heurtés aux forces de sécurité à l’aéroport en voulant les obliger à la laisser prendre l’avion.

La procédure S17 a été mise en place en 2013 dans le cadre du plan national de lutte contre le terrorisme.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos