vendredi, août 12, 2022

Tunisie : Saïed déclare les membres d’une commission européenne « persona non grata »

Le Président tunisien Kaïs Saïed a appelé, lundi, les membres de la « Commission de Venise » à quitter le pays, au lendemain de la publication d’un rapport de ladite commission critiquant la tenue d’un référendum sur la Constitution en Tunisie le 25 juillet prochain.

C’est ce qui ressort de la vidéo diffusée, lundi, par la présidence tunisienne sur sa page officielle Facebook, à la suite de l’entretien entre le président tunisien et son ministre des Affaires étrangères, Othman Jerandi.

La Commission européenne pour la démocratie par le droit, dite « Commission de Venise » (créée en 1990), est un organe consultatif du Conseil de l’Europe sur les questions constitutionnelles.

Kaïs Saïed a souligné que « l’ingérence dans les affaires intérieures tunisiennes, comme l’a fait la Commission de Venise, est inadmissible et que toute personne appartenant à cette commission qui se trouve en Tunisie doit quitter le pays immédiatement. »

Et de poursuivre : « La souveraineté de la Tunisie ne tolère aucun marchandage. Elle n’a pas le droit d’exiger que l’instance des élections soit rétablie, ou que le référendum soit organisé à une certaine date et selon des modalités qu’elle précise ».

« Il s’agit là d’une ingérence inacceptable, notre pays n’est pas une ferme ou un verger qu’ils envahissent quand ils le veulent, et ils ne sont pas les tuteurs des choix de notre peuple, nous n’avons pas besoin de leur accompagnement ou de leur assistance, et si nécessaire, nous nous retirerons de cette Commission », a-t-il ajouté.

Au début du mois de mai, Kaïs Saïed a publié un décret appelant les électeurs à participer à un référendum sur une nouvelle Constitution pour le pays le 25 juillet, tandis que les partis d’opposition ont appelé au boycott dudit référendum.

Kaïs Saïed a également décidé d’avancer les élections législatives au 17 décembre et s’est accordé le droit de nommer trois des sept membres de l’organe électoral (Instance supérieure indépendante pour les élections – ISIE), y compris son président.

La « Commission de Venise » a déclaré que « le décret annoncé par le président tunisien le 22 mai, appelant les électeurs à un référendum sur une nouvelle Constitution en Tunisie, n’est ni conforme à la Constitution ni au décret présidentiel 117 de 2021. »

La Commission a ajouté qu' »il n’est pas réaliste de prévoir l’organisation d’un référendum constitutionnel crédible en l’absence de règles claires, établies au préalable, sur les modalités et les incidences de la tenue d’un tel référendum, notamment en l’absence du texte de la nouvelle Constitution destinée à être soumise au référendum. »

La Tunisie traverse une grave crise politique depuis le 25 juillet dernier, lorsque Kaïs Saïed a décidé d’imposer des mesures d’exception, notamment le gel des compétences du Parlement, la promulgation de lois par décrets, la destitution du gouvernement et la nomination d’un nouveau.

Les acteurs de la scène politique et de la société civile rejettent ces mesures et les considèrent comme un « coup d’État contre la Constitution », tandis que d’autres forces les soutiennent et y voient une « correction du cours de la révolution de 2011 », qui avait renversé le régime du président de l’époque, Zine El Abidine Ben Ali.

SourceAgences

Dernières infos

Arabie saoudite : un homme recherché se fait exploser, blessant 4 personnes à Jeddah

Les autorités saoudiennes ont annoncé, ce vendredi, qu'un homme...

Onze morts en Gambie dans les pires inondations depuis 50 ans

La Gambie a subi les pires inondations "en près...

322 personnes tuées et 163 mille déplacées au Soudan, selon les Nations unies

L'organisation des Nations unies (ONU) a déclaré lundi que...

À ne pas rater

Offensive contre Gaza : Les pays du Golfe condamnent et appellent à la protection des civils

L’offensive israélienne lancée vendredi 5 août 2022, contre la...

Émirats arabes unis : les inondations font sept morts

Le ministère de l'Intérieur des Émirats arabes unis a...

Des pluies torrentielles s’abattent sur le Golfe (Vidéos)

Des pluies torrentielles se sont abattues sur les pays...

«Washington a demandé l’arrestation de l’avocat de Khashoggi», affirme un responsable émirati

Un responsable travaillant au gouvernement des Émirats arabes unis...

Tunisie: Le tribunal administratif suspend l’exécution de nombreuses décisions de révocation de magistrats

Le tribunal administratif de Tunis a suspendu l'exécution de la décision du président Kaïs Saïed de révoquer un certain nombre de juges, rendue en...

Tunisie : approbation officielle de l’accord de prêt avec la BIRD

Un décret présidentiel relatif à l'approbation d'un accord de prêt avec la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) de 130 millions...

Tunisie : arrestation de l’ancien député Rached Khiari

Un avocat tunisien a signalé, mercredi, que «les autorités de son pays ont interpellé l’ancien député Rached Khiari». Ce dernier était recherché par la...

Tunisie: la centrale syndicale menace de faire grève dans le secteur public

L'Union générale tunisienne du travail (Ugtt – centrale syndicale) a menacé, jeudi, par la voix de son secrétaire général, Noureddine Taboubi, de recourir à...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here