mardi, octobre 20, 2020

Tunisie: une décision gouvernementale porte sur le développement de Tataouine

Le ministre tunisien de l’Energie, des mines et de la transition énergétique, Mongi Marzouk a indiqué, jeudi, que le Chef du Gouvernement, Elyes Fakhfakh, prépare une visite d’ici une semaine à dix jours, dans le gouvernorat de Tataouine, pour présenter des solutions concernant le dossier du sit-in d’El kamour.

Marzouk a précisé, lors d’une séance d’audition tenue par la Commission de l’Industrie et de l’Energie, à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), qu’une délégation gouvernementale mène actuellement, des pourparlers dans la région, pour préparer cette visite et trouver des solutions au dossier du sit-in d’El Kamour , lesquelles seront présentées à cette occasion.

Une grève ouverte est observée actuellement, dans le gouvernorat de Tataouine (Sud Est de la Tunisie) , alors que la production est à l’arrêt dans les champs pétroliers, suite à la non application de certains points de l’accord d’El Kamour signé en 2017.

Le ministre a souligné que le rôle du ministère de l’Energie est de développer des projets et programmes dans le secteur énergétique dans le gouvernorat de Tataouine et dans tout le pays, rappelant qu’il y a de nouveaux projets relatifs aux énergies renouvelables, aux énergies fossiles ainsi que dans le domaine des mines.

Marzouk a fait savoir que le gouvernement va présenter une approche qui permet de jeter des bases solides à la création d’emplois et au développement, conformément aux revendications de l’accord d’El Kamour .

S’agissant de l’emploi dans les sociétés de l’environnement et de jardinage, le ministre a relevé que ce genre d’emploi n’a pas de bases économiques pour assurer sa pérénnité.

Ainsi, dans le cadre de l’accord d’El Kamour, il a été convenu d’employer 3000 personnes dans ces sociétés , 2500 ont été déja embauchés et il reste 500 personnes auxquelles il faut trouver une solution plus efficace .

Mercredi, l’Union régionale tunisienne du Travail à Tataouine a appelé à une grève générale dans le gouvernorat, jeudi.

Tataouine, renferme des gisements importants de pétrole, d’où la présence de sociétés nationales et étrangères exerçant dans le domaine de l’énergie.

Selon les chiffres officiels, les champs de pétrole de Tataouine participent à hauteur de 40% à la production tunisienne de pétrole et de 20% à la production de gaz naturel.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Un reportage d’al-Jazeera pousse un haut responsable chypriote à démissionner

À Chypre, le président de la chambre des représentants, Demetris Syllouris, a présenté jeudi sa démission, suite à la publication d’un reportage, sur la...

Libye : Les routes vers al-Jofrah définitivement coupées alors que les 5+5 cherchent une...

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Début de la 2e journée des pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5 à...

La 2e journée de la quatrième série de pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5, a débuté, mardi, au siège des Nations unies à Genève. C’est ce qui ressort de la...

Les Emirats arabes unis veulent ouvrir une ambassade en Israël

Les Emirats Arabes Unis ont exprimé, mardi, leur souhait d'ouvrir une ambassade en Israël, dans le but de renforcer les relations diplomatiques entre les...

Des parlementaires européens appellent au boycott du sommet du G20 présidé par l’Arabie saoudite

Des parlementaires européens ont appelé les dirigeants de leurs pays et les responsables de l'Union européenne à ne pas participer au Sommet du G20, qui se tiendra le...