mardi, novembre 30, 2021

Tunisie: Une plainte déposée contre le Président à cause de l’affaire du courrier suspect  

Courrier arabe

Un activiste tunisien a porté plainte contre le président de son pays, Kaïs Saïed, et la directrice du cabinet présidentiel, Nadia Akacha, les accusant d’«avoir simulé un crime terroriste», à l’ombre de l’affaire du courrier suspect reçu à la Présidence.

L’activiste Ridha Raddaya a annoncé sur son compte Facebook «avoir porté plainte contre le président Kaïs Saïed» et indiqua «l’a transféré au Pôle judiciaire pour la lutte contre le terrorisme».

«Je demande que le Parlement tunisien lève l’immunité du président, en suivant les procédures judiciaires, spécialement que plusieurs parties ont été affectées par le prétendu crime», avait-il noté, en affirmant que «d’autres gens préparaient des dossiers pour poursuivre Saïed en justice».

Dans ce contexte, Rawda Berima, la porte-parole des tribunaux de Monastir et d’al-Mahdia, avait affirmé lors de déclarations médiatiques que «le procureur général, à al-Mahdia, avait reçu la plainte déposée par l’activiste».

Elle précisa : «La plainte accuse le Président de la république et la directrice du cabinet présidentiel «d’avoir simulé un crime terroriste», à l’ombre de l’affaire du courrier suspect reçu à la présidence», et signala que «l’affaire fut transféré au procureur du tribunal de première instance de Tunis».

Sur ce, il importe de noter que ces évolutions se présentent dans un temps où des conflits continuent à s’enflammer au sein du Parlement tunisien, poussant des parties à mettre en garde contre les risques d’une guerre civile qui risque d’éclater au pays, «si les problèmes au parlement ne sont pas vite résolus».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos