Le réseau social «Twitter» a désactivé 267 comptes appartenant à des utilisateurs de l’Égypte et des Émirats arabes unis (EAU) pour «affiliation à une compagne médiatique contre le Qatar», il a également suspendu le compte de l’ex-conseiller de la Cour royal saoudienne «Saoud al-Qahtani».

Twitter a déclaré que les comptes en questions attaquaient le Qatar et l’Iran, au moment ils envoyaient des lettres pour soutenir l’Arabie saoudite, expliquant qu’ils étaient dirigés par «Dot Dave», une compagnie dont le siège est à Abu-Dhabi avec une filiale au Caire, et qui prêtent se spécialiser dans le domaine de la programmation.

Le réseau social avait également désactivé 4258 comptes ayant des noms virtuels, et bien qu’il n’avait pas identifié un organisme responsable, il affirma qu’ils étaient dirigés par les EAU, et qu’ils publiaient des contenus en relation avec le Qatar et le Yémen.

Dans le même contexte, Twitter a suspendu le compte de l’ex-conseiller de la Cour royale saoudienne Saoud al-Qahtani, une année après sa destitution de son poste après avoir été accusé du meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Notons qu’al-Qahtani, l’ami proche du prince héritier Mohamed ben Salmane dirigeait le centre de surveillance des médias à la Cour royale, il supervisait également une armées électronique chargée de protéger l’image du royaume et d’attaquer ses ennemis.

Et bien que le procureur général saoudien avait signalé qu’al-Qahtani avait participé à un plan pour rapatrier Khashoggi au royaume, les responsables de l’enquêtes refusent toujours de dévoiler s’il a été réellement interpellé, à l’ombre des informations qui affirment qu’il ne fait pas parti des personnes qui sont juger dans l’affaire du meurtre.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here