vendredi, septembre 24, 2021

Twitter suspend le compte d’une activiste défendant les détenus à Dubaï

Courrier arabe

Le département de Twitter a déclaré, mercredi, avoir suspendu le compte de l’activiste, Radha Stirling, qui dirige une organisation défendant les détenus à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis (EAU), outre le compte de l’organisation connue sous le nom de « Détenu à Dubaï ».

 

Il n’a pas mentionné les raisons claires et précises de la fermeture des comptes, mais selon les médias émiratis, il y a « plusieurs raisons liées à la sécurité, à la confidentialité et à la crédibilité », poussant Twitter à prendre cette décision.

Les médias émiratis ont accusé Stirling d’avoir adopté un agenda anti-émirati, critiquant son discours concernant « un monde secret des détenus dans les prisons de Dubaï », et son apparition dans les médias qataris, tels que « al Jazeera ».

Radha Stirling a dévoilé « les arrestations de ressortissants étrangers à Dubaï », comme l’hôtesse de l’air britannique arrêtée début juillet à cause d’un trafic de drogue, et la citoyenne américaine, Melissa MacBurnie, après avoir envoyé un e-mail sévère à un homme lui harcelant par l’envoi des photos sexuelles.

Le bureau régional de Twitter au Moyen-Orient qui se trouve à Dubaï est accusé par un certain nombre d’activistes et de défenseurs des droits de l’homme de servir l’agenda politique des EAU et de fermer des dizaines de comptes appartenant à des opposants à cette politique, c’est pourquoi ils ont demandé, via des compagnes, de transporter le département de Twitter à un autre Etat afin d’assurer la liberté d’expression au région.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos