samedi, juin 12, 2021

Un accord sur un programme d’échange pour les étudiants conclu entre le Maroc et Israël

Le ministre marocain de l’Education, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi et son homologue israélien Yoav Gallant, ont convenu de lancer un programme d’échange d’étudiants et de jumelage d’écoles secondaires, rapportent des médias hébreux.

Dans une déclaration à l’Instance de diffusion israélienne, le ministre marocain a affirmé lundi, qu’à l’aune d’un entretien téléphonique avec son homologue israélien, les deux parties se sont convenues d’organiser un programme de visites et d’échanges scolaires entre les étudiants des deux pays, dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale.

Amzazi a déclaré à la radio israélienne qu’un projet de jumelage entre deux écoles, l’une en Israël et l’autre au Maroc, a été également mis à l’ordre du jour.

Parmi les autres programmes proposés lors de l’entretien entre les deux ministres figure notamment l’organisation des concours pédagogiques en arabe et en hébreu dans des établissements scolaires des deux pays. Selon la même source, l’organisation de visites éducatives visent à redécouvrir le patrimoine des juifs marocains.

Le 10 décembre dernier, Trump avait annoncé dans un tweet, que le Maroc et Israël avaient convenu d’établir des relations diplomatiques complètes, soulignant que cette décision était une « percée historique » pour la paix au Moyen-Orient.

Le Maroc et Israël ont entamé des relations limitées en 1993, après la conclusion de l’accord d’Oslo, avant que Rabat ne décide de les suspendre, après le déclenchement de l’Intifada Palestinienne, en 2002.

Le Maroc abrite la plus importante communauté juive d’Afrique du Nord, avec quelques 3 000 personnes. Environ 700 000 Juifs d’origine marocaine vivent en Israël.

En vertu de cette annonce, le Maroc devient le seul pays maghrébin à établir des relations avec Israël, après la rupture des relations entre la Mauritanie et Tel-Aviv en 2010, ce qui constitue une percée israélienne remarquable dans la région du Maghreb.

Le Maroc est de ce fait, le quatrième pays arabe à convenir d’un accord de normalisation avec Israël au cours de l’année 2020, et ce, après que les Émirats arabes unis et le Bahreïn ont signé deux accords de normalisation le 15 septembre, ainsi que le Soudan.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos