mercredi, juin 16, 2021

Un journal financé par les Émirats arabes unis critique l’émir du Koweït et sa médiation pour résoudre la crise du Golfe

Courrier arabe

Des observateurs des évolutions de la situation au Golfe, ont été surpris à voir le journal al-Arab, financé par les Émirats arabes unis (EAU), critiquant les efforts fournis par l’émir du Koweït qui ont pu permettre à la réconciliation entre les pays du Conseil coopératif du Golfe (CCG) de voir le jour.

Le journal al-Arab, édité depuis Londres en Royaume-Uni, et financé par les EAU a publié sur sa première page un grand titre «Crise interne surprend l’émir du Koweït ivre du succès de sa médiation entre le Qatar et l’Arabie saoudite».

Le titre était en tête d’un article critiquant l’émir du Koweït, le cheikh Nawaf al-Ahmad Al-Sabah, sous estimant les réalisations qu’il a accomplies lors du sommet du CCG organisé à al-Ula, mais aussi mettant en cause les intentions du Qatar et pariant sur l’échec de la réconciliation.

Les internautes interviennent  

Plusieurs des internautes ont exprimé leurs opinions, sur les réseaux sociaux, signalant que «les EAU ne semblent pas avancer vers la réconciliation».

Sulltan Tayar, un saoudien a noté : «Si vous voulez connaître la cause du mécontentement de ce type de médias, et la raison de leur acharnement sur toute approche entre les pays du Golfe, vous n’avez qu’à suivre les traces des charognards qui se nourrissent des crises».

D’autres utilisateurs koweitiens ont accusé le journal «d’outrage à la personne de l’émir du pays», alors que d’autres ont expliqué que «l’article parlait de faits réels et ne visait personne».

«Le journal al-Arab attaque le Koweït, pour les efforts qu’il a fourni lors de la réconciliation du Golfe, de la jalousie et des actes enfantins qui reflètent la faiblesse politique. Tout ceci car le Koweït a pu ressouder l’union des pays du CCG», avait noté un utilisateur.

De sa part, Michael al-Barazi a écrit : «Un titre hideux publié par le journal émirati al-Arab, critiquant le rôle joué par le Koweït lors de la médiation pour résoudre la crise du Golfe, mais la différence est claire, entre celui qui normalise avec les juifs et celui qui cherche à réconcilier les frères».

Le député au parlement du Koweït, Ahmad al-Hamad a signalé que «l’offensive était intolérable et provenait d’une optique ignorant le rôle de la médiation du Koweït».

«Ce journal n’est pas émirat, comme on me l’a fait savoir », avait-il ajouté, en envoyant «son profond respect aux frères aux EAU», et en soulignant que «l’émir de son pays était une ligne rouge que personne ne pouvait franchir».

Par ailleurs, Adel Khalifa a signalé : «Il soit émirati ou britannique, le journal mentionne des faits qui se sont réellement produits».

Il explique : «Une crise interne s’est réellement produite entre le parlement et le gouvernement, poussant le président à démissionner», se demandant : «où est l’attaque ici ?».

Le Koweït contacte officiellement les EAU

À l’ombre de ses faits, il est à noter que le ministère du Koweït des Affaires étrangères indiqua avoir contacté son homologue émirati, lui faisant part de son mécontentement.

«Un document officiel fut envoyé à Abou Dhabi, lui précisant que le Koweït refuse les propos avancés dans le journal, et lui expliquant qu’ils portaient atteinte aux symboles nationaux», avait annoncé des responsables au MEA du Koweït.

Ils affirmèrent que «les responsables aux EAU, leur avaient répondu par une lettre officielle, leur indiquant qu’Abou Dhabi respectait le Koweït et ses symboles et prenait compte des relations fraternelles qui lient les deux peuples».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos