mercredi, octobre 28, 2020

Le ministre libyen de l’Intérieur demande à Haftar de « se rendre ou de se suicider »

Courrier arabe

Un ministre libyen a conseillé le général à la retraite «Khalifa Haftar» de «se rendre ou de se suicider», après que le Gouvernement d’union nationale libyen (GNA) a annoncé la prise de contrôle de nouvelles positions, au sud de Tripoli, et la capture de 3 de ses milices.

Un communiqué diffusé hier jeudi, par le centre informationnel de l’opération militaire «Burkan al-Ghadab» (Volcan de la colère) affiliée au GNA, a signalé que «les forces du GNA avaient pris le contrôle du club d’équitation et des états-majors, situés sur la route de l’aéroport, au sud de Tripoli».

Il indiqua que «les forces du GNA s’étaient imposées, après avoir pourchassé les troupes des milices de Haftar, soutenues par des mercenaires multinationaux», et nota qu’«en avançant vers «al-Jaafra», au sud de «Gharyane», elles avaient pu capturer 3 des milices de Haftar».

«Haftar devra se rendre ou se suicider»

Dans ce contexte, le ministre de l’Intérieur du GNA, «Fathi Bachagha», avait annoncé hier soir: «Le responsable de la décision de l’attaque lancée contre Tripoli, ne possède désormais que 2 choix ; se rendre ou se suicider», et ce en parlant de Haftar.

Publiées sur la page officielle de son ministère, les déclarations de «Bachagha» insistèrent sur le fait que le GNA était la seule et unique autorité reconnue en Libye.

«Il est du droit du GNA de défendre sa légitimité, et il est de son devoir de protéger les civils, d’une offensive menée par un groupe de rebelles soutenus par des parties étrangères» avait ajouté le ministre sans citer de noms, avant de remercier «les pays frères, qui s’étaient opposés aux tentations, qui cherchèrent à exploiter la Ligue arabe au services des intérêts douteux de certains».

Dernières évolutions

Pour ce qui est des dernières informations sur terrain, «Taha Hadid», le porte-parole des Forces de la protection de la ville de «Syrte», a déclaré, selon (Burkan al-Ghadab), que «des drones soutenant Khalifa Haftar avaient attaqué une brigade des Forces de la protection de Syrte, hier soir, ce qui causa la mort de l’un de ses membres».

Et au moment où les attaques se poursuivent sur les axes de Tripoli, des centaines de civils continuent à fuir les différentes régions de la capitale, après que leurs maisons avaient été touchées par des raids aléatoires.

La situation, poussa dès lors les pays voisins à se mobiliser pour soutenir la population, à l’image de l’Algérie, qui avait envoyé des aides humanitaires, et la Tunisie, qui a fait installer des camps pour accueillir les réfugiés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

L’Azerbaïdjan annonce un bilan d’au moins 69 morts et 322 blessés parmi les civils...

Les autorités azerbaïdjanaises ont annoncé, mercredi, que les attaques arméniennes contre leurs territoires ont fait 69 morts et 322 blessés parmi les civils. Dans un communiqué rendu public, le parquet général azerbaïdjanais...

Libye : Détails de l’accord signé entre le Qatar et le gouvernement d’union nationale (GNA)

L’accord sécuritaire signé entre le Gouvernement libyen d’union nationale (GNA) et le Qatar s’est intéressé à plusieurs domaines, notamment ceux liés à la lutte...

France: le nombre de décès dus à la Covid-19 a doublé en 24h

Alors que lundi la France avait déjà enregistré le nombre de décès journalier le plus élevé depuis avril -258 morts-, ce mardi il a...

L’Iran renforce sa défense aérienne à la frontière avec l’Azerbaïdjan et l’Arménie

L'armée iranienne a annoncé mardi le renforcement des unités des Forces aériennes dans le nord-ouest du pays, suite à l'escalade des tensions dans la région du Haut-Karabakh, en Azerbaïdjan. Selon le commandant général de la défense...

Accord de normalisation : Des négociations entre Israël et 5 pays arabes à l’issue...

Le ministre israélien des Renseignements, Eli Cohen, a déclaré que des négociations entre Tel Aviv et 5 pays arabes seront intensifiées en vue de normaliser les relations. C'est ce qui...