jeudi, octobre 22, 2020

Un officier émirati interpellé pour avoir dénoncer la corruption au sein de l’armée de son pays

Courrier arabe

Les activistes sur les réseaux sociaux ont parlé de l’arrestation d’un officier de l’armée émiratie, «le colonel Mohamed Saïd al-Zoabi» par les autorités de son pays, à l’ombre des révélations qu’il avait lancé, traitant des affaires de corruption au sein de l’armée, en tentant de sauver son père, qu’il affirma avoir été emprisonné à tort.

Selon le site «UAE 71», l’officier révéla dans un enregistrement audio, les raisons de l’arrestation de son père «le colonel Saïd al-Zaobi » (l’ancien chef de l’administration des travaux publics de l’armée émiratie), et indiquant que l’enregistrement sera diffusé au cas où lui aussi serai interpellé, afin que le monde entier soit au courant des coulisses de sa disparition.

Accusations arbitraires

L’officier émirati déclara que plusieurs accusations ont été attribuées à son père, citant «la rencontre d’une femme employée dans une ambassade ennemie, pour lui livrer un flash contenant les projets qu’exécutait le pays» et «le rencontre de plusieurs femmes dans des endroits suspects», «l’interruption d’une offre de projet d’un membre de la famille royale», ainsi que «la dilapidation d’argent public et abus de pouvoir», et affirmant que son père était innocent et n’avait aucune relation avec aucune de ces affaires.

Le colonel Mohamed Saïd al-Zoabi indiqua que «son père avait servi l’armée de son pays, pour plus de 30, avant d’être interpellé suite aux accusations de corruption lancées à tort contre lui», et signala que le chef d’état-major des forces armées émiratie, le général «Hamad Mohamed Thani al-Remithi», ainsi que le chef de la justice militaire, le procureur militaire général, «le colonel Hokoki Salem al-Kaâbi» étaient derrière son emprisonnement.

Et qualifiant les deux personnes de corrupteurs et de tyrans, qui avaient dilapidé d’importantes sommes d’argent public, il raconta avoir cherché de l’aide auprès des responsables, et affirma avoir été tyrannisé et terrorisé à cause des révélations de corruptions qu’il annonça, et que personne ne voulait entendre.

Une détention indigne 

Mohamed al-Zoabi ajouta: «Au ministère de la Défense, ils réduisent l’argent consacré aux besoins des prisonniers, ils les affament et les tyrannisent, mon père a terriblement maigri à cause de ce qu’il traverse» en déplorant les conditions de détentions aux Émirats arabes unis (EAU), et en signalant que «les gardiens interdisaient au prisonniers de parler de leurs souffrance à quiconque, et qu’ils leur accordaient seulement 15 minutes avec leurs avocats, sous surveillance, et derrière les vitres par téléphone».

À la fin, après avoir incité sur l’innocence de son père, il dénonça la maltraitance des détenus et la barbarie des gardiens, et appela les organisations humanitaires à enquêter dans les prisons émiraties, pour rendre aux détenus leur droit et leur dignité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

L’émir du Qatar discute la collaboration économique avec le secrétaire au Trésor des États-Unis

L’émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, a discuté aujourd’hui mercredi, avec le secrétaire au Trésor des États-Unis, Steven Mnuchin, les moyens...

Le Premier ministre arménien exhorte la population à prendre les armes contre Azerbaïdjan

Le Premier ministre arménien a appelé mercredi ses compatriotes à aller au front pour combattre dans le Haut-Karabakh ou Nagorny Karabakh, territoire azerbaïdjanais occupé...

Libye: une nomination à la tête des médias officiels fait polémique

Des responsables politiques et militaires en Libye ont appelé à annuler la nomination du journaliste Mohamed Baayou, désigné à la tête de la Fondation libyenne des médias. C'est ce...

La télévision égyptienne diffuse des fuites et attaque le ministre de la Communication

La télévision officielle égyptienne a diffusé lundi des fuites, concernant le ministre de la Communication, Oussama Haikal, l’accusant «de servir des tierces parties», en...

Irak : trois civils meurent dans une explosion au nord du pays

Trois civils ont été tués, tôt mercredi, dans l’explosion d’une bombe placée dans une voiture, dans la province de Ninive, au nord du pays, selon une...