lundi, juillet 13, 2020

Un rapport américain révèle les violations des droits de l’homme commises par les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite

Courrier arabe

Un rapport publié par le secrétaire d’État des États-Unis a affirmé que plusieurs violations étaient commises par les autorités de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis (EAU), à l’encontre des droits de l’homme, allant des cas de torture et de disparition forcée infligés aux opposants, aux crimes marqués au Yémen, à l’ombre de la guerre que les deux pays mènent depuis deux ans.

Le rapport annuel du secrétaire d’État américain, qui s’est focalisé sur les droits de l’homme dans le monde, s’est intéressé à la situation des droits de l’homme dans plusieurs pays, dont l’Arabie saoudite et les EAU.

Aux EAU, le gouvernement font comme bon leur semble

Il est clair aux yeux de tous, que les violations d’Arabie saoudite, comme celles des EAU ont engendré des crises humanitaires directes. Le rapport indiqua que «des informations signalent que des employés gouvernementaux émiratis avaient torturé des prisonniers en détention».

Il nota que plusieurs anciens prisonniers avaient accusé les autorités émiraties «de tabasser les prisonniers et de les menacer de mort ou de viol».

Il signala également que l’activiste humanitaire Ahmed Mansour «prétend qu’il est placé dans l’isolement, sans lit et sans eau, à la prison al-Sadre où il purge sa peine», soulignant que «Khalifa al-Rabia et Ahmed al-Molla sont toujours en détention bien qu’ils aient purgé leurs peines».

En Arabie saoudite, les hauts responsables sont toujours protégés   

Le rapport continu en signalant que l’Arabie saoudite manque de transparence et se donne toujours à protéger les hauts responsables, accusés de violer les droits de l’homme, telle la disparition forcée et la détention arbitraire.

Il explique: «Le tribunal saoudien a ordonné la condamnation à mort de 5 personnes, jugées coupables dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi et a innocenté les 3 hauts responsables qui furent impliqués dans l’affaire», affirmant que «la position abordée par les  Américains vis-à-vis de ce crime ne changera jamais».

Le Rapport américain évoqua également les raids aériens menés par les forces de la coalition émirato-saoudienne au Yémen, et qui ont engendré de graves pertes humanitaires.

«Jusque-là, Riyad n’a pas jugé les personnes accusées par le rapport de l’équipe conjointe de l’évaluation des incidents au Yémen», avait-il déploré, en insistant à la fin à souligner que la situation déplorables des droits de l’homme, dans plusieurs pays, devrait être au centre des intérêts de la direction américaine et de la communauté internationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arrêté à l’aéroport Djerba-Zarzis, un professeur à la Sorbonne subit un mauvais traitement des...

Le maître de Conférences à l'université de la Sorbonne et l'ex-conseiller de l'ancien président de la République, Mohamed Hnid, a été arrêté, ce dimanche,...

La NOC accuse les Émirats Arabes Unis d’être le premier responsable de l’arrêt renouvelé...

La compagnie pétrolière nationale de la Libye (NOC) a dénoncé, hier dimanche, explicitement l’arrêt renouvelé de la production et la suspension des exportations de...

Covid-19: les États-Unis enregistrent prés de 700 nouveaux décès en 24 heures

Le bilan des victimes du coronavirus aux Etats Unis est passé, dimanche, à 137 418 morts, après que les autorités sanitaires du pays aient...

Yémen: les Houthis ciblent une installation pétrolière saoudienne et plusieurs aéroports

Le groupe rebelle yéménite des Houthis a déclaré dans un communiqué : "Nous avons ciblé avec précision la grande installation pétrolière de Jizan, dans...

Libye: Haftar impose des conditions pour permettre l’exploitation du pétrole

Le seigneur de guerre renégat Khalifa Haftar, chef des milices rebelles de l'est de la Libye, a déclaré, samedi, qu'il continuera à bloquer la...