mardi, octobre 20, 2020

Un responsable yéménite: Les troupes saoudiennes se déploient à Aden

Courrier arabe

Un haut responsable yéménite a affirmé, lundi, que les troupes saoudiennes avaient commencé à se déployer dans la ville d’Aden, située au sud du pays, au moment où l’Arabie saoudite a levé le voile sur l’accord qu’elle a proposé pour résoudre le conflit entre le gouvernement yéménite et les séparatistes.

Le responsable, qui avait tenue à rester anonyme, raconta au site «Arabi 21» que «les troupes saoudiennes avaient commencé par se baser, à l’est de la ville, et au palais présidentiel», en affirmant que «les Saoudiens prévoyaient de se placer au port stratégique d’Aden, et dans d’autres positions vitales».

Et bien qu’il indiqua que le déploiement de troupes saoudiennes visait à mettre fin à la rébellion du conseil transitionnel du sud, soutenu par les Émirats arabes unis (EAU), le responsable yéménite nota que «les informations au sujet du sort des troupes émiraties étaient confidentielles, et que seuls les Saoudiens en étaient tenus au courant».

L’accord de Djeddah

Samedi soir, «al-Jazeera» avait diffusé le document qui traitait de l’accord proposé entre le gouvernement yéménite et les séparatistes, baptisé «Accord de Djeddah», il suggéra un gouvernement mixte, partagé entre le gouvernement du président «Mansour Hadi Abed Rabou» et le conseil transitionnel du sud.

L’accord délimita également le rôle du conseil transitionnel dans le futur gouvernement, et précisant que le président «Hadi Mansour» sera chargé de nommer le futur premier-ministre, ainsi que tous les autres ministres du futur gouvernement, il aborda la fusion des formations militaires.

Et en soulignant la présence des milices séparatistes dans les futurs ministères de la Défense et de l’Intérieur, il attribua à Riyadh, le rôle de superviser la formation de troupes militaires neutres, et de former un comité à Aden, pour suivre l’application de l’accord.

Il insista sur «l’implication du conseil transitionnel, et ses fractions du sud, dans toutes les négociations politiques», et interdit aux parties, qui s’engagent à le signer, de former des troupes armées, en dehors des institutions gouvernementales.

Notons que l’accord a pour principal but ; conserver l’union nationale yéménite, et éviter qu’une guerre entre le gouvernement légitime et les séparatistes ne se déclenche, aggravant encore plus la situation, dans un pays qui souffre de la pire crise humanitaire du siècle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Le boycott des produits turcs adopté par les compagnies et rejeté par...

Un groupe de compagnies saoudiennes actives dans les secteurs du commerce et de l’industrie a annoncé, dimanche, le boycott des produits turcs, joignant la...

Première visite officielle d’un comité israélien au Bahreïn dénoncée sur les réseaux sociaux

Encore une fois, des Bahreïniens et des Arabes ont dénoncé l’accord de normalisation que Manama avait conclu avec Tel-Aviv, félicitant les manifestations que des...

Le ministre de la Tolérance émirati accusé de viol, par une femme britannique

Une femme britannique a accusé le cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle travaillait au lancement du festival littéraire Hay...

Le Congrès américain à Al-Sissi : la question des droits de l’homme est une...

Dans une lettre adressée à Abdelfattah Al-Sissi dont le Washington Post a eu une copie, 56 membres du Congrès américain ont souligné l'importance de la question...

L’Azerbaïdjan libère 13 villages de la province de Jabrail

L'Azerbaïdjan a libéré 13 villages de la province de Jabrail, de l'occupation arménienne. L'annonce a été faite par le Président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, lundi sur Twitter. Il a précisé...