mercredi, octobre 21, 2020

Yémen: 8 soldats tués et autres blessés dans une attaques attribuée aux Houthis

Huit soldats yéménites ont été tués et plusieurs autres blessés dans une attaque de missiles attribuée aux rebelles Houthis à Marib, une région disputée à l’est de la capitale Sanaa, a annoncé mercredi 27 mai à l’AFP un responsable militaire.

Ces derniers mois, les Houthis ont progressé face aux troupes gouvernementales à l’est de Sanaa, prise par les rebelles en 2014, ce qui a déclenché un conflit armé et la pire crise humanitaire au monde selon l’ONU. «Les Houthis ont tiré deux missiles balistiques (dont l’un) sur le quartier général de l’état-major de l’armée dans la province de Marib tard dans la nuit de mardi à mercredi», a indiqué, sous couvert d’anonymat, le responsable militaire.

Le chef d’état-major, le général Saghir ben Aziz, a «survécu» à l’attaque qui a toutefois coûté la vie à son fils et à plusieurs de ses compagnons, selon la même source. Cette attaque intervient après plusieurs semaines d’accalmie dans la région de Marib.

«Extrême inquiétude» de l’ONU

La guerre au Yémen oppose les forces loyales au gouvernement –reconnu par la communauté internationale et appuyé depuis 2015 par une coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite– aux rebelles Houthis, venus du nord du pays et soutenus par l’Iran. À la mi-janvier, des combats avaient repris au nord et à l’est de Sanaa. Le 18 janvier, une attaque, également attribuée aux Houthis, a visé une mosquée d’un camp militaire à Marib, faisant 116 morts et des dizaines de blessés.

Début mars, des combats ont éclaté pour le contrôle de la ville d’Al-Hazm, chef-lieu de la province de Jawf, située au nord de la capitale, à environ 150 kilomètres de la frontière avec l’Arabie saoudite. Les affrontements entre les deux camps se sont ensuite poursuivis en dépit d’appels à un cessez-le-feu pour lutter contre la maladie Covid-19, dont la «propagation rapide» au Yémen a suscité la semaine dernière «l’extrême inquiétude» de l’ONU.

La guerre au Yémen a fait des dizaines de milliers de morts, essentiellement des civils, selon diverses organisations humanitaires. L’ONU estime que quelque 24,1 millions de personnes, soit plus des deux tiers de la population, ont besoin d’assistance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Un reportage d’al-Jazeera pousse un haut responsable chypriote à démissionner

À Chypre, le président de la chambre des représentants, Demetris Syllouris, a présenté jeudi sa démission, suite à la publication d’un reportage, sur la...

Libye : Les routes vers al-Jofrah définitivement coupées alors que les 5+5 cherchent une...

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Début de la 2e journée des pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5 à...

La 2e journée de la quatrième série de pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5, a débuté, mardi, au siège des Nations unies à Genève. C’est ce qui ressort de la...

Les Emirats arabes unis veulent ouvrir une ambassade en Israël

Les Emirats Arabes Unis ont exprimé, mardi, leur souhait d'ouvrir une ambassade en Israël, dans le but de renforcer les relations diplomatiques entre les...

Des parlementaires européens appellent au boycott du sommet du G20 présidé par l’Arabie saoudite

Des parlementaires européens ont appelé les dirigeants de leurs pays et les responsables de l'Union européenne à ne pas participer au Sommet du G20, qui se tiendra le...