mercredi, juin 29, 2022

Yémen : Des protestataires condamnent l’enlèvement d’un prédicateur célèbre

Des dizaines de Yéménites ont organisé, jeudi, un rassemblement protestataire à Taïz, au sud-ouest du Yémen, pour dénoncer l’enlèvement du célèbre prédicateur Abdul Qadir Al-Shaibani, par les habitants d’Aden qui est sous le contrôle du Conseil de transition du Sud, soutenu par les Emirats Arabes Unis (EAU).

Le 2 novembre, les médias locaux ont annoncé que le prédicateur Al-Shaibani, âgé de 70 ans, avait été enlevé par des inconnus, dans le quartier de Mansoura, dans la province d’Aden, sans qu’aucune partie n’en revendique à ce jour la responsabilité.

Selon le correspondant de l’Agence Anadolu (AA), le rassemblement protestataire auquel des dizaines d’activistes et de journalistes ont participé, a été organisé en réponse à l’appel lancé par la famille du célèbre prédicateur.

Les manifestants ont brandi des pancartes proclamant: « 28 jours, Cheikh Abdul Qadir Al-Shaibani a été enlevé dans la ville d’Aden, libérez-le ».

D’après un communiqué rendu public par la famille d’Al-Shaibani et distribué pendant la manifestation, des hommes armés et masqués l’auraient enlevé à Aden alors qu’il se rendait à une séance de traitement d’une tumeur cancéreuse avant de l’emmener vers un endroit inconnu.

« Depuis plus de 28 jours, la famille de Cheikh Al-Shaibani sont dans l’espoir de trouver des données qui les aideraient à déterminer l’endroit où est retenu leur parent. Tous leurs efforts se sont avérés vains », selon la même source.

Dans le communiqué, la famille appelle les autorités locales de Taïz à intervenir auprès de celles d’Aden pour le libérer.

Depuis la disparition du prédicateur Al-Shaibani, le Conseil de transition du sud, qui contrôle la ville d’Aden, n’a émis aucun commentaire au sujet de l’incident.

Al-Shaibani est un prédicateur islamique bien connu à Taïz (sud-ouest). Il est l’un des fondateurs de l’association yéménite «Al-Hikma», qui joue un rôle caritatif et humanitaire actif dans la plupart des régions du pays.

Selon des organisations internationales de défense des Droits de l’Homme, dont « Human Rights Watch », il existe des centres de détention non officiels et des prisons secrètes à Aden, mais les familles des détenus ne peuvent pas leur rendre visite.

Soutenu par les EAU, le Conseil de transition du sud a pris le contrôle d’Aden en août dernier, suite à de violents affrontements avec les forces du gouvernement. Le gouvernement, ayant accusé les EAU d’avoir comploté un deuxième coup d’État contre lui, après le coup d’État des Houthis (2014), a fini par être écarté.

SourceAgences

Dernières infos

Microsoft renforce sa présence au Qatar et lance un bureau écologique pour encourager l’innovation

La multinationale informatique américaine, Microsoft, a décidé d’étendre ses...

Rapport : «14 mille Syriens sont morts sous la torture, depuis 2011»

L’Observatoire syrien pour les droits de l’homme a signalé...

Au moins 10 morts dans le bombardement russe d’un centre commercial en Ukraine

Au moins 10 personnes ont été tuées et plus...

À ne pas rater

Le premier vol de la compagnie Emirates Airlines atterrit à Tel Aviv

Le premier vol de la compagnie aérienne émiratie "Emirates...

Tunisie: le Président rencontre le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a...

Les Émirats arabes unis affirment leur soutien à la Tunisie

Le président tunisien Kaïs Saïed a effectué, mercredi, un...

Investigations : «Un réseau médiatique monté contre le Qatar, voici les personnes cachées derrière lui»

Une investigation menée par Eekad (plateforme arabe d’investigations numériques)...

Yémen : manifestations populaires à Aden pour protester contre la détérioration des conditions de vie

La capitale temporaire yéménite, Aden, dans le sud du pays, a été le théâtre de manifestations, ce mardi, et ce, pour la troisième journée...

Crimes contre l’humanité présumés au Yémen : Trois ONG déposent plainte contre des sociétés d’armement françaises

Les ONG internationales Sherpa, Mwatana for Human Rights, et le Centre européen pour les droits constitutionnels et les droits de l’homme (ECCHR), ont déposé...

Des pays arabes saluent la prolongation de la trêve au Yémen

Des pays arabes se sont félicités de la prolongation de deux mois de l'armistice en vigueur depuis début avril dernier entre les parties yéménites. L'envoyé...

Yémen : prolongation de l’armistice pour deux mois supplémentaires

L'envoyé de l'Organisation des Nations unies (ONU) au Yémen, Hans Grundberg, a annoncé jeudi que les parties au conflit dans le pays étaient convenues...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here