lundi, septembre 27, 2021

Yémen: des appels à libérer un jeune journaliste enlevé depuis deux semaines

Courrier arabe

Depuis 15 jours, le jeune journaliste yéménite Assil Souid est porté disparu. Ce vendredi, la Fédération internationale des journalistes (IFJ) a lancé un appel afin de révéler le sort de ce journaliste dont elle n’avait aucune nouvelle.

Selon un communique publié sur le site web de IJF, le frère du journaliste a informé le Syndicat des journalistes yéménites de son enlèvement qui a eu lieu le 1er Mai, lors de son départ de sa demeure à Taiz ( sud ouest ) vers la ville d’Aden (sud).

Le Syndicat des journalistes yéménites a condamné aussi, lors d’un communiqué publié sur sa page Facebook, l’enlèvement et a appelé les autorités de sécurité de Taiz, Lahj et Aden à enquêter et à révéler le sort du journaliste, à le libérer et à lui fournir une protection, en plus de juger ceux qui sont à l’origine de sa disparition.

Plusieurs parties soupçonnent les forces de « al-Hizam al-Amni » (Ceinture de sécurité), soutenues par les Émirats arabes unis, parmi eux Nabil Alosaidi, chef du comité de formation et de réadaptation au sein du Syndicat des journalistes yéménites, qui les a accusées d’avoir kidnappé le jeune Assil Souid.

Les forces de « al-Hizam al-Amni » nie généralement les accusations d’arrestations arbitraires , d’enlèvements et d’empêcher la circulation libre des Yéménites, portées contre elle par des organisations de défense des droits de l’homme

Cette insécurité dans laquelle vivent les journalistes du Yémen s’est accentuée après  l’emprise des Houthis sur le pays, ils sont exposés de plus en plus au danger et au risque de se faire tuer ou enlever suite au simple accomplissement de leur devoir professionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos