Aujourd’hui au Yémen, trois enfants et une femme ont été tués et plusieurs autres blessés, lors d’un raid aérien mené par les forces de la coalition arabe qui avait ciblé une maison dans la zone de «Abs» au district de «Hajja» au nord de la capitale Sanaa.

La chaîne «Al-Massirah» affiliée au groupe des Houthis a déclaré que les avions de la coalition arabe avaient ciblé une maison dans la ville d’«Al-Jar» à Abs, au district de Hajja, tuant 3 enfants et une femme et blessant une autre, affirmant que le bilan n’est que provisoire.

Le centre informationnel de la 5éme région militaire de la coalition a déclaré que les raids avaient détruits une plateforme chargée des tirs de missiles Houthis dans la zone de «Abs», annonçant aussi «l’assassinat d’un groupe de milices et la destruction de leur véhicule, ainsi que la destruction d’un entrepôt de mines et d’explosifs dans la même zone».

Par ailleurs, des témoins locaux ont raconté que les forces de la coalition avaient déjoué une attaque du groupe Houthis au nord du district «Al-Dhaleh», ajoutant qu’un commando des troupes arabes s’était infiltré à l’ouest de la région et capturé plusieurs otages Houthis.

En rappel, le groupe yéménite des Houthis avait lancé samedi après-midi des attaques de drones sur les aéroports saoudiens de Jazan et Abha, dans un temps où les saoudiens avaient affirmé avoir intercepté un missile balistique, sans donner plus de détails sur les dégâts.

L’Arabie saoudite, qui dirige depuis mars 2015, une intervention militaire au Yémen dans le but d’anéantir le groupe Houthis soutenu par l’Iran, a causé par cette guerre «la pire crise humanitaire au monde» selon les Nations Unies.

Sous le silence mondial et l’indifférence arabe, le groupe Houthis a décidé de faire lui-même justice et d’attaquer les saoudiens pour leur faire payer les injustices infligées aux innocents, une entreprise, selon les observateurs «qui aggrava encore le conflit», car les civils yéménites encaissent les frais de cette guerre qui s’enflamme de plus en plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here