mardi, janvier 25, 2022

Tunisie: un député violemment arrêté devant le tribunal militaire de Tunis

L’avocat Anouar Ouled Ali a affirmé, vendredi, que le député et président du bloc parlementaire de la Coalition Al Karama à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Seifeddine Makhlouf, a été « violemment arrêté ».

D’après Anouar Ouled Ali, Makhlouf a été interpellé vers 14h15 devant le siège du tribunal militaire permanent de Tunis par des policiers, a fait savoir l’Agence de presse officielle « Tunis Afrique Presse » (TAP).

Makhlouf fait l’objet « d’un mandat d’amener émis par le tribunal militaire pour son implication dans l’affaire de l’aéroport Tunis-Carthage ».

En mars dernier, l’aéroport international de Tunis-Carthage a été le théâtre d’une bagarre générale entre des agents de sécurité de l’aéroport et des députés de la « Coalition Al Karama », après que ces derniers ont tenté de défendre une passagère, – fichée « S17 »-, qui a été empêchée de quitter le pays pour des raisons de sécurité.

S’exprimant à la TAP, Ouled Ali a expliqué que Makhlouf « s’est rendu, aujourd’hui, au tribunal militaire dans l’intention de se présenter devant le juge d’instruction, avant d’être « enlevé » par des policiers en civil ».

Par ailleurs, le Comité de défense a appris que « Seifeddine Makhlouf comparaîtra devant la justice militaire ».

De son côté, l’avocat a annoncé via un post publié sur Facebook l’arrestation de Seifeddine Makhlouf et publié une vidéo « montrant l’arrestation musclée de son client par la police ».

Makhlouf, a publié une vidéo dans laquelle il a annoncé son intention de dénoncer devant le tribunal militaire « l’instrumentalisation de la justice militaire (en allusion aux mesures d’exception annoncées par le Président de la République, le 25 juillet 2021). Cependant, il n’a pas annoncé son intention de se rendre à la justice, a rapporté la TAP.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos