jeudi, mai 6, 2021

Accord entre la Libye et l’Égypte pour une réouverture imminente des missions diplomatiques

L’Égypte a annoncé, jeudi, un accord avec les autorités libyennes pour rouvrir ses missions diplomatiques dans la capitale, Tripoli, et dans la ville de Benghazi (est) dans les plus brefs délais.

C’est ce qui ressort de la rencontre du Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi avec son Premier ministre, Mostafa Madbouly, pour passer en revue les résultats de la visite de ce dernier, accompagné d’une délégation ministérielle de haut rang, en Libye, indique un communiqué de la Présidence égyptienne.

La même source a fait savoir « qu’un accord a été conclu avec les autorités libyennes concernant la réouverture des missions diplomatiques égyptiennes en Libye dans la capitale, Tripoli, et dans la ville de Benghazi, dans les plus brefs délais ».

Il avait également été convenu de « prendre des mesures urgentes pour le retour des travailleurs égyptiens en Libye et faciliter les déplacements entre les deux pays ».
Les deux pays se sont également mis d’accord, selon le communiqué, sur « le développement rapide des contrôles et des cadres spéciaux pour réglementer le statut des travailleurs égyptiens, en plus du recours de la partie libyenne aux entreprises égyptiennes, en particulier dans les secteurs de l’électricité, des infrastructures, du logement et des transports, pour mettre en œuvre les différents projets qui seront proposés au cours de la période à venir en Libye. »

Al-Sissi a exprimé l’aptitude de son pays à fournir toutes sortes d’assistance pour soutenir les Libyens dans tous les domaines, afin de les aider à améliorer la situation économique, assurer la sécurité et la stabilité dans leur pays et soutenir la mise en œuvre de la feuille de route convenue, conduisant aux élections prévues en décembre prochain.

À son tour, Madbouly a évoqué « un accord pour fixer une date pour la reprise de la réunion du Haut Comité conjoint égypto-libyen au cours des prochaines semaines, pour la première fois après sa suspension depuis 2009 », selon le même communiqué.
Mardi, Madbouly s’est rendu dans la capitale libyenne, Tripoli, à la tête d’une délégation de 11 ministres égyptiens. Il s’agit de la première visite du genre, d’un Premier ministre égyptien depuis 2010.

L’Égypte, dont la frontière occidentale borde la Libye, soutient le gouvernement libyen actuel, selon plusieurs communications officielles émises de la Présidence égyptienne et du ministère des Affaires étrangères.

Après des années de conflit armé, la crise libyenne connaît récemment une sortie du goulot, après que les parties libyennes ont approuvé la formation d’une autorité exécutive unifiée de transition, qui a pris ses fonctions le 16 mars.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos