mercredi, juin 16, 2021

Affaire Khashoggi : L’enquêteuse de Nations unies menacée par l’Arabie saoudite

Courrier arabe

L’Organisation des Nations unies a signalé «qu’une de ses enquêteuses a été menacée par l’Arabie saoudite, à l’ombre de l’affaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi.

Le journal britannique, The Guardian, avait publié mardi un article, signalant qu’un responsable saoudien avait menacé Agnès Callamard, l’experte onusienne chargée de l’affaire de l’assassinat de Jamal Khashoggi, lui disant «qu’on se chargera d’elle», si elle ne mettait pas de côté les recherches qu’elle mène sur l’affaire».

Mercredi, Rupert Colville, le porte-parole du Conseil des droits de l’homme aux Nations unies a indiqué, en parlant à Reuters : «Je confirme les déclarations présentées par le journal britannique, The Guardian, au sujet des menaces lancées à Agnès Callamard par un responsable saoudien».

Les propos de Callamard 

Agnès Callamard, la rapporteuse spéciale du Conseil des droits de l’homme des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, avait raconté au Guardian que «l’un de ses collègues aux Nations unies lui avait indiqué, en janvier 2020, qu’un responsable saoudien avait lancé, deux fois, des menaces contre elle».

Elle avait expliqué que «son collègue lui avait indiqué que le responsable saoudien (sans mentionner de nom) signala qu’on se chargera, si l’ONU ne lui mettait pas de barrières».

Le journal avait demandé à Callamard : «Comment vos collègues avaient interprété ses propos», elle répondit : «Des menaces à mort, c’est ce que nous avons compris».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos