dimanche, septembre 19, 2021

L’ancien numéro deux du renseignement saoudien face à la justice française pour avoir torturé Jamal Khashoggi

Courrier arabe

Le Gulf Center for Human Rights a porté plainte auprès d’un tribunal à Paris, contre l’ancien numéro deux du renseignement saoudien, le général saoudien Ahmad Assiri, accusant ce dernier d’avoir torturé le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, en 2018.

L’avocat du Gulf Center for Human Rights, William Bourdon indiqua : «Le général Assiri, ancien responsable aux renseignements saoudiens, est responsable de la torture physique et psychique infligées à Jamal Khashoggi avant sa mort».

Il signala : «Assiri est accusé d’avoir organisé et planifié la mission qui a engendré la torture et la mort de Khashoggi, au consulat de son pays à Istanbul, en 2018».

«Les tribunaux français jouissent d’une compétence judiciaire universelle concernant les crimes de torture, non pas dans les affaires de meurtre, et pour cela, l’affaire se centre sur la torture pas sur ce qui la suivit», avait-il expliqué.

Il ajouta : «La France devra s’engager à interpeller les personnes soupçonnées d’avoir commis des actes de tortures se trouvant sur ses terres», précisant que «Assiri, qui avait fait des études à Saint Cyr, parlait français et venait régulièrement en France».

Dans ce contexte, il importe de rappeler qu’Ahmad Assiri, accusé du meurtre de Khashoggi, avait été acquitté par le tribunal saoudien, qui avait organisé un procès secret et qui avait condamné 23 personnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos