mardi, décembre 1, 2020

Algérie : Le président Bouteflika limoge son directeur de campagne

À la veille de la date limite de dépôt des candidatures pour la présidentielle du 18 avril, le président Abdelaziz Bouteflika a remplacé Abdelmalek Sellal par Abdelghani Zaalene au poste de directeur de sa campagne, selon l’agence officielle algérienne APS.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, confronté à une contestation inédite depuis l’annonce de sa candidature à un 5e mandat pour la présidentielle du 18 avril, s’est séparé de son directeur de campagne, a rapporté aujourd’hui l’agence officielle algérienne APS. Cette décision, qui intervient à la veille de la date limite de dépôt des candidatures pour la présidentielle, reste pour l’heure inexpliquée.

L’ancien premier ministre Abdelmalek Sellal, qui avait animé les trois précédentes campagnes victorieuses (2004, 2009, 2014) du candidat Bouteflika, est remplacé par l’actuel ministre des Transports, Abdelghani Zaalene. Ce haut fonctionnaire de 54 ans qui a fait carrière dans l’administration préfectorale, en tant que secrétaire général de wilayas (préfecture) puis de wali (préfet) notamment d’Oran, deuxième ville du pays, est peu connu du grand public.

Abdelmalek Sellal, un «fusible»?

En l’absence physique d’Abdelaziz Bouteflika, qui ne s’est pas adressé aux Algériens depuis un AVC en 2013 et qui n’apparaît plus que rarement en public, Abdelmalek Sellal se retrouvait en première ligne face à la contestation et pourrait avoir servi de «fusible», a expliqué à l’AFP un observateur ayant requis l’anonymat. «Son limogeage pourrait être une première réponse» à la contestation qui agite l’Algérie depuis plus d’une semaine et vise directement le président, «mais ça risque d’être un peu court», a-t-il estimé.

Aucun responsable algérien n’a jusqu’ici réagi officiellement à l’imposante mobilisation des Algériens vendredi, à travers le pays, pour dire leur rejet de la perspective d’un 5e mandat d’Abdelaziz Bouteflika, qui célèbre ses 82 ans ce samedi. Hospitalisé en Suisse depuis six jours, officiellement pour «des examens médicaux périodiques», le retour en Algérie du chef de l’Etat n’a toujours pas été annoncé.

SourceLe Figaro

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Pompeo au Sultanat d’Oman pour discuter des derniers développements régionaux

Le sultan d'Oman, Haïtham ben Tarik, a discuté avec le Secrétaire d'État américain Mike Pompeo des derniers développements dans la région, rapporte l'agence de presse omanaise...

Libye : Invalides des milices de Haftar protestent contre la négligence des autorités

En Libye, un groupe d’invalides, des anciens combattants des milices du général à la retraite, Khalifa Haftar, a protesté, dimanche, contre la dégradation de...

Émirats arabes unis : La plus grande entreprise de bâtiment se déclare officiellement en...

La société de construction qui a contribué à la construction du plus haut bâtiment du monde aux Émirats arabes unis, Arabtec Holding, a officiellement annoncé...

L’armée Azerbaïdjanaise entre à Lachin conformément à l’accord avec l’Arménie

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a annoncé, lundi, l’entrée des forces armées azerbaïdjanaises dans la province de Lachin, après 28 ans d’occupation arménienne, suite à...

L’arme utilisée pour tuer le scientifique iranien a été fabriquée en Israël, selon Press...

L’arme ayant servi à tuer le scientifique iranien Mohsen Fakhrizadeh près de Téhéran a été fabriquée en Israël, a rapporté lundi la chaîne de télévision...