jeudi, novembre 26, 2020

Algérie : ouverture des bureaux de vote pour le référendum sur l’amendement de la constitution

Le vote sur le référendum d’amendement de la constitution a débuté, ce dimanche, dans 48 gouvernorats, en l’Algérie.

Ce scrutin se déroule dans des circonstances exceptionnelles liées au nouveau coronavirus, Covid-19, coïncidant avec l’anniversaire de la Révolution nationale et l’absence de son initiateur, le président Abdelmadjid Tebboune, hospitalisé en Allemagne .

Le vote a commencé à 8h00 heure locale (07h00 GMT) et se poursuivra jusqu’à 19h00 heure locale (18h00 GMT).

En effet, plus de 24 millions d’électeurs répartis sur plus de 60.000 bureaux de votes, sont appelés à entériner une réforme constitutionnelle.

Jeudi, les Bédouins (les habitants du désert) ont déjà commencé à voter par anticipation, 72 heures avant le démarrage du vote pour les autres électeurs dans le reste du pays, conformément à la loi électorale algérienne.

Aussi, la communauté algérienne à l’étranger a commencé, samedi, le vote dans plusieurs centres électoraux relevant de représentations diplomatiques et consulaires.

Ce référendum, le premier du genre depuis un quart de siècle ( depuis 1996), se déroule dans des conditions sanitaires exceptionnelles, dans les plus strictes protocoles sanitaires imposés par la Haute Autorité Électorale Indépendante.

Le référendum coïncide également avec les célébrations du 66e anniversaire du déclenchement de la révolution du 1er novembre 1954 contre le colonialisme français.

Dans un message adressé aux Algériens, samedi, Tebboune a souligné que le peuple « sera de nouveau au rendez-vous avec un véritable changement, et ce, à travers le référendum sur le projet d’amendement constitutionnel.

 »Ce projet vise à établir une nouvelle ère qui réponde aux espoirs de la nation et aux aspirations de notre honorable peuple pour un État plus fort, moderne et démocratique », a-t-il dit.

Le référendum se déroule en l’absence de Tebboune, hospitalisé en Allemagne depuis mercredi dernier pour des examens médicaux approfondis, selon un communiqué de la Présidence, sans donner plus de détails sur la nature de sa maladie.

Le projet d’amendement constitutionnel comporte un préambule et 7 chapitres. Il inclut dans ses articles les plus importants, l’interdiction de se présenter à la présidence pendant plus de deux mandats (5 ans chacun), qu’ils soient consécutifs ou séparés.

Il comprend également la nomination du Premier ministre parmi la majorité parlementaire et la possibilité pour l’armée de participer à des missions hors des frontières après l’approbation des deux tiers du parlement.

Tebboune considère l’amendement de la constitution comme nécessaire afin de construire ce qu’il a appelé  »une nouvelle Algérie ». Des promesses qu’il avait tenues avant son arrivée au pouvoir.

En revanche, l’opposition était absente de la campagne électorale. Divisée. Le premier courant annonce son total rejet de ce projet et considère le référendum comme une tentative de s’imposer sur la scène politique. Tandis que le deuxième mouvement de l’opposition garde des réserves sur le contenu du projet et le juge incohérent.

Le mouvement de boycott est dirigé par Les Forces du pacte de l’Alternative démocratique ou PAD (ou FPAD), qui constituent un rassemblement de partis politiques de gauche et laïques , associations et membres de la société civile. Ils ont confirmé dans un communiqué il y a quelques jours que  »le régime cherche à imposer une politique de facto par le biais d’un référendum pour adopter l’amendement de la constitution ».

Quant au deuxième courant, il est représenté par les formations politiques d’obédience islamique, dont les partis et organisations ont appelé la majorité de leurs partis et organisations à ne pas voter pour ce projet.

D’après eux, il représente  »une menace pour l’identité des pays islamiques et est formulé de manière non consensuelle ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Ben Salmane criblé de critiques à l’ombre de la visite secrète de Netanyahou en...

Les informations diffusées au sujet la visite secrète entreprise par le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, en Arabie saoudite, a poussé des activistes dénonçant...

Le Qatar attaque en justice la First Abu Dhabi Bank

L'Autorité de régulation du Centre financier du Qatar a annoncé, mardi, dans un communiqué officiel, sa décision d'attaquer en justice la First Abu Dhabi...

Tunisie : l’état d’urgence prolongé pour un mois supplémentaire

Les autorités tunisiennes ont décidé de prolonger d'un mois l'état d'urgence dans tout le pays. C'est ce qu'a affirmé le journal officiel de la République...

Un véhicule fonce sur la grille d’entrée de la Chancellerie allemande à Berlin

Une tentative d'attaque a pris pour cible la Chancellerie allemande à Berlin. Une voiture bélier a foncé dans la grille d'entrée de l'immeuble de la...

Égypte : l’ONU appelle al-Sissi à ne pas arrêter des personnes pour avoir exprimé...

L'Organisation des Nations Unies (ONU) a appelé le Président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, à ne pas arrêter ou détenir des personnes pour avoir exprimé leurs...