vendredi, février 26, 2021

Algérie : Un projet de loi incriminant la normalisation avec Israël

Des députés algériens ont soumis, jeudi, à la présidence du Parlement, un projet de loi incriminant la normalisation avec Israël, qui comprend des dispositions interdisant les déplacements ou tout contact direct ou indirect avec Tel Aviv.

L’élu du Mouvement de la Société pour la Paix (MSP/le plus grand parti islamique d’Algérie), Youssef Adjissa, a indiqué à l’Agence Anadolu, qu’il avait déposé au nom d’un groupe de députés ledit projet de loi, à la présidence du Parlement.

Adjissa a expliqué que 50 parlementaires issus de différentes formations politiques, avaient signé le projet de loi.

Le texte du projet de loi, que l’Agence Anadolu a examiné, est composé de 7 articles. Le premier article «vise à incriminer la normalisation avec l’entité sioniste (Israël)».

Le deuxième article mentionne qu’« il est interdit d’établir des contacts ou des relations ou d’ouvrir des bureaux de représentation quelqu’en soit la nature et le niveau avec l’entité sioniste, de manière directe ou indirecte ».

«Il est interdit de voyager à destination et en provenance de l’entité sioniste. Les titulaires de la nationalité de « cette entité » sont interdits d’entrer sur le sol Algérien ou aux sièges de ses missions diplomatiques», dispose le quatrième article.

Le projet de loi doit recueillir les votes des deux tiers des députés pour qu’il entre en vigueur en tant que loi.

L’Algérie est l’un des pays arabes qui refusent d’établir des relations avec Israël.

Le président algérien, Abdelmajid Tebboune, a fait savoir depuis des mois, que son pays rejette la ruée vers la normalisation et que la Cause palestinienne est sacrée pour le peuple algérien.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos