mercredi, avril 14, 2021

Amnesty International et Human Rights Watch demandent une clarification concernant le sort de Seham Sergiwa en Libye 

Courrier arabe

L’ « Amnesty international » a appelé, ce vendredi, la milice du général à la retraite Khalifa  Haftar à « clarifier le sort du membre du parlement, Seham Sergiwa, qui a été enlevée le 17 juillet 2019 ».

 

L’organisation a souligné, dans un communiqué, que « les milices de Haftar ont enlevé Sergiwa, l’ont soumise à la torture et à la détention dans des conditions inhumaines, appelant à la fin de ces crimes odieux ».

« Human Rights Watch », de plus, a déclaré, dans un communiqué, ce vendredi, que « les autorités militaires et civiles de l’est de la Libye doivent assumer toute responsabilité devant les organes locaux ou internationaux qui visent l’interdiction des violations de droits de l’homme en Libye », notant que « Sergiwa a été kidnappée par la milice fidèle à Haftar et que personne ne sait à ce moment son sort ».

Rappelons que Sergiwa est un psychologue libyen, élu au Parlement libyen en 2014 . Elle a été enlevée par des membres masqués et en uniforme de la « brigade de l’armée nationale libyenne », une unité connue sous le nom d’Awlia Aldem , dirigé par Khaled, le fils de Khalifa Haftar, après avoir demandé fin à l’agression de ce dernier contre la capitale, Tripoli.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos