samedi, mai 8, 2021

Après le discours de Biden, les Émirats arabes unis rappellent le retrait de leurs troupes et un responsable yéménite dément

Courrier arabe

Après que le président américain Joe Biden a signalé que son pays ne soutenait plus la campagne militaire menée par la coalition arabe au Yémen, les Émirats arabes unis (EAU) ont «rappelé avoir retiré leur troupes de la crise yéménite, depuis octobre 2020», bien qu’ils furent aussitôt démenti par un responsable au gouvernement yéménite.

Joe Biden avait clairement signalé que «Washington prévoyait de multiplier les efforts pour établir une résolution politique à la crise yéménite», affirmant que «son pays ne soutenait plus l’implication militaire là-bas».

Les EAU rappellent le retrait

Pour répondre à Biden, Anwar Gargash, le secrétaire d’État aux Affaires étrangères des EAU, a signalé lors d’un tweet publié jeudi, que «les EAU avaient mis terme à leur implication militaire au Yémen, depuis octobre dernier».

«Tenant à mettre fin à la guerre, les EAU ont soutenu les efforts des Nations unies et les nombreuses initiatives pour la paix», avait-il noté, en affirmant que «son pays avaient toujours offert des aides humanitaires au peuple yéménite».

Il a aussi félicité Timothy Lenderking, qui fut nommé comme émissaire des Nations unies pour le Yémen, estimant que «l’expérience de ce dernier et la participation des États-Unis apporteront une nouvelle énergie nécessaire pour contribuer à résoudre le conflit et à installer la stabilité dans la région».

Un responsable yéménite attaque les EAU

Dès lors, Mohamed  Kizan, le secrétaire d’Etat au ministère yéménite de la Communication, a publié un tweet pour démentir les propos de Gargash et affirmer que la présence militaire émiratie se trouvait toujours dans son pays.

«Le monde est un petit village, grâce aux médias, et tout le monde sait que vous êtes toujours au Yémen», avait-il dit.

Il ajouta : «Retirez vos soldats de Socotra, de Belhaf, et de Myon et arrêtez d’armer les milices», et demanda aux EAU «de soutenir la légitimité et le gouvernement».

Sachant que les EAU sont le partenaire principal de l’Arabie saoudite, au sein de la coalition arabe en intervention militaire au Yémen, depuis mars 2015, pour soutenir le gouvernement contre le groupe des Houthis appuyé par l’Iran, les responsables yéménites ont pris l’habitude d’accuser les EAU «de chercher à diviser le pays, de vouloir mettre la main sur ses richesses et d’armer des milices opposantes au régime».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos