mercredi, mai 12, 2021

Après les évènements à Jérusalem, le Qatar appelle à réduire les tensions au Moyen-Orient

Courrier arabe

Le Qatar a appelé à «réduire les tensions et à mettre fin aux crises au Moyen-Orient», insistant sur «l’importance de la collaboration fructueuse et l’ancrage des principes du voisinage et du respect mutuel».

L’agence de presse qatarie QNA, a noté vendredi que «la représentante permanent du Qatar après des Nations unies, cheikha Alya Ahmad ben Saif al-Thani, avait prononcé un discours à la réunion virtuelle organisée par le Conseil de sécurité, au sujet de «la situation au Moyen-Orient, et la crise palestinienne»».

«La représentante du Qatar rappela que son pays s’était engagé au soutien des efforts internationaux loyaux, et qu’il encourageait l’avancée vers la résolution des crises au Moyen-Orient», signala QNA.

Elle ajouta : «Cheikha Aliya indiqua que parvenir à une résolution équitable et permanente à la question palestinienne était à la fois dans l’intérêt des Palestiniens et des Israéliens, en plus d’être en faveur de la stabilité de la région en général».

«La représentante du Qatar a aussi mis en garde contre les politiques israéliennes visant à faire de Jérusalem une ville juive, et à indigné les tentations qui portent atteinte aux lieux saints de la ville, tout en dénonçant la violence excessive utilisée par les forces israéliennes contre les civils palestiniens», avait-elle noté, en indiquant que «les actions israéliennes ne favorisaient pas la construction de la confiance nécessaire à l’opération de paix».

Selon la QNA, «la représente du Qatar indiqua qu’il était indispensable, en cette période, de redonner vie à l’économie palestinienne», rappelant «la gravité des impacts négatifs générés par la crise du coronavirus, et appelant la communauté internationale à soutenir le comité de communication dont Doha fait partie».

La crise syrienne et la situation libyenne

La représente du Qatar évoqua aussi la crise syrienne, rappelant que «pour Doha, la résolution ne pourra se faire que par une opération politique guidée par les Nations unies, en respectant l’annonce de Genève de 2012, et en appliquant la décision 2254 du Conseil de sécurité, dans le but de conserver la souveraineté, l’indépendance et l’unité de la Syrie».

Elle signala que «le Qatar est prêt à présenter le soutien nécessaire, de collaborer avec l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies, d’interagir avec les parties syriennes, et aussi de soutenir le retour volontaire des réfugiés syriens».

Au sujet de la Libye, Aliya al-Thani a salué les évolutions ayant rythmé le pays durant les derniers mois, affirmant que «le Qatar accordait son soutien total au nouveau gouvernement libyen et espérant que ce dernier travaille à répondre aux attentes du peuple libyen et à favoriser le développement, la stabilité et la prospérité du pays».

Au final, la représentante du Qatar signala qu’«il fallait continuer à discuter les moyens pour renforcer la sécurité et la stabilité de la région, à travers le dialogue constructif qui assure l’intérêt de toutes les nations et les peuples de la région».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos