jeudi, mai 6, 2021

Arabie saoudite: des débris de missiles houthis provoquent un incendie dans une université

Des débris de missiles tirés par les rebelles Houthis du Yémen vers l’Arabie saoudite ont provoqué un incendie de faible ampleur sur le campus d’une université, a annoncé la coalition militaire menée par Ryad intervenant au Yémen.

La défense anti-aérienne saoudienne a intercepté mercredi soir et jeudi matin cinq missiles balistiques et quatre drones tirés par les rebelles yéménites vers l’Arabie saoudite et des débris, a précisé la coalition.

Les missiles et les drones ont été tirés à partir de la province yéménite de Saada, fief des rebelles yéménites dans le nord du pays, en direction de la ville de Jazane, capitale de la province de Jizane, dans le sud de l’Arabie saoudite, a déclaré le porte-parole de la coalition menée par l’Arabie saoudite, le colonel saoudien Turki Maliki.

«Des débris sont tombés sur le campus de l’université de Jazane provoquant un petit incendie qui a été maîtrisé et il n’y a pas eu de pertes humaines», a indiqué le porte-parole, cité par l’agence officielle saoudienne SPA.

Le porte-parole a déploré la poursuite des tirs des rebelles yéménites sur des «cibles civils», avertissant que ces «actes hostiles constituaient des crimes de guerre».

Onze missiles et drones ont été tirés sur des installations du géant pétrolier saoudien Aramco, a indiqué à Sanaa un porte-parole de l’armée, cité par la télévision Al-Massirah des Houthis.

Des batteries de missiles anti-missiles Patriot et d’autres «installations sensibles» ont été visés par les Houthis dans la province saoudienne de Jizane, a-t-il ajouté.

Lundi, les Houthis ont affirmé avoir mené des attaques contre l’Arabie saoudite, en lançant 17 drones et missiles sur différentes cibles parmi lesquelles des installations d’Aramco.

Les autorités saoudiennes n’avaient pas confirmé alors d’attaques contre des installations pétrolières. La coalition avait cependant indiqué que six drones lancés depuis le Yémen avaient été interceptés, sans faire état de victimes.

L’Arabie saoudite dirige une coalition militaire qui intervient au Yémen depuis 2015 contre les rebelles Houthis en appui du gouvernement yéménite.

Elle a confirmé de nombreuses attaques de ces rebelles contre des installations d’Aramco, des aéroports et autres objectifs civils ces derniers mois.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos