lundi, juin 14, 2021

Arabie saoudite : Les Houthis annoncent avoir ciblé des sites « sensibles et importants » à Riyad

Le groupe Houthi au Yémen a annoncé, jeudi, avoir ciblé des sites « sensibles et importants » à Riyad en Arabie saoudite à l’aide de quatre drones.

C’est ce qui est ressorti d’un bref communiqué publiée par le porte-parole militaire houthi, Yahya Saree, que l’Agence Anadolu a pu examiner.

« A l’aube de ce jeudi, l’armée de l’air a réussi à mener une opération offensive visant la capitale de l’ennemi saoudien, Riyad, avec quatre drones », a déclaré Saree. « L’opération a ciblé des sites sensibles et importants et l’attaque a été précise », a-t-il ajouté.

Et de poursuivre : « cette offensive s’inscrit dans le cadre de notre droit naturel et légitime de riposter aux agressions et au blocus imposé sur notre pays ». « Nos opérations se poursuivront tant que les agressions et le blocus sur notre pays ne cesseront pas », a-t-il conclu.

Aucun commentaire immédiat n’a été émis par l’Arabie saoudite ou de la coalition arabe au sujet des déclarations du porte-parole militaire houthi.

Mercredi soir, le ministre saoudien de l’Information Majid Al-Qasabi a déclaré que la résolution de la crise au Yémen est une priorité pour le Royaume afin que le peuple yéménite puisse profiter de la paix et de la stabilité « , a rapporté la chaîne officielle Al-Akhbariya.

Al-Qasabi a accusé le groupe Houthi « d’accepter l’initiative du Royaume mais continue d’attaquer les civils et le secteur pétrolier en Arabie saoudite ».

Le 22 mars, l’Arabie saoudite a annoncé le lancement d’une initiative pour résoudre la crise yéménite, à savoir un cessez-le-feu, la réouverture de l’aéroport de Sanaa, l’importation de carburant et de denrées alimentaires via le port de Hodeidah (ouest), et la reprise des négociations politiques entre le gouvernement et les Houthis.

En réponse à cette initiative, le porte-parole des Houthis, Mohamed Abdul Salam, a tweeté : « Toute position ou initiative qui ne reconnaît pas les attaques, les agressions et la situation humanitaire tragique dans laquelle sombre le Yémen depuis 7 ans ne sera pas prise au sérieux ».

Le conflit au Yémen oppose depuis 2014 les forces, du gouvernement reconnu par la communauté internationale, aux rebelles Houthis, soutenus par l’Iran et qui ont pris le contrôle d’une partie du territoire, dont la capitale Sanaa. La situation s’est encore compliquée avec l’intervention du voisin saoudien en 2015, dirigeant une coalition arabe qui mène des opérations militaires pour soutenir les forces pro-gouvernementales.

Les Houthis ont eu recours à quatre drones piégés, selon un communiqué du porte-parole militaire du groupe, Yahya Saree, alors qu’aucun commentaire officiel n’a été émis par l’Arabie saoudite.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos