mardi, janvier 19, 2021

Arabie saoudite : les Houthis annoncent une attaque au missile contre une station de l’Aramco

La station de distribution de l’Aramco à Djeddah a été la cible d’une attaque au missile, ont annoncé les Houthis au Yémen.

De son côté, l’Arabie saoudite n’a émis aucun de commentaire à ce propos dans l’immédiat.

Dans un tweet, le porte-parole militaire du groupe houthi, Yahya Saree, a écrit : « La force balistique a réussi à cibler la station de distribution Aramco à Djeddah avec un missile Quds 2, qui est récemment entré en service après des expériences opérationnelles concluantes, qui n’ont pas encore été annoncées, dans les profondeurs du territoire saoudien. »

Et d’ajouter : « L’attaque était très précise, des ambulances et des véhicules de lutte contre les incendies se sont précipités vers le site ciblé. »

Saree a aussi expliqué que cette opération, qu’il a qualifiée de « qualitative », a été planifiée « en riposte à l’état de siège et à l’agression (menés par les Saoudiens), et dans le cadre des opérations de grande envergure dans les profondeurs du territoire saoudien que les forces armées (Houthis) avaient promis de mener quelques jours auparavant. »

Saree a averti les sociétés internationales opérant en Arabie saoudite que les opérations militaires du groupe se poursuivront, et qu’elles devraient rester à l’écart des installations vitales, car elles comptent parmi les cibles des Houthis.

À 6 h 40 GMT, aucune déclaration officielle n’a été publiée à ce propos par les autorités saoudiennes ou les forces de la coalition qu’elle dirige au Yémen.

Les Houthis lancent de manière régulière des missiles balistiques, des projectiles et des drones sur des zones saoudiennes. Certaines de ces attaques ont causé des pertes humaines et matérielles. Le groupe houthi affirme que ces attaques surviennent en riposte aux attaques continuelles de la coalition contre des zones distinctes du Yémen contrôlées par les Houthis.

Le Yémen subit actuellement une guerre entre les forces pro-gouvernementales et le groupe armé houthis, qui contrôlent plusieurs gouvernorats, dont la capitale, Sanaa, depuis 2014.

Depuis le mois de mars 2015, une coalition militaire arabe dirigée par le voisin saoudien soutient les forces fidèles au gouvernement yéménite contre les Houthis soutenus par l’Iran.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos