vendredi, septembre 17, 2021

Arabie Saoudite : révocation de hauts responsables suite à des accusations de corruption

Les autorités saoudiennes ont annoncé, vendredi, la révocation du Directeur Général des gardes-frontières et de cinq hauts responsables de leurs postes, suite à des accusations de corruption, selon l’agence de presse officielle saoudienne (SPA).

Un décret royal a été émis concernant « la révocation du lieutenant général Awwad Eid Al-Aradi Al-Balawi, Directeur Général des gardes-frontières, avec mise à la retraite ».

Le décret a notamment révoqué les gouverneurs d’Umluj et d’al-Wajh ainsi que les commandants des gardes-frontières dans les deux régions. Le responsable de la région d’al-Soudah a également été démis de ses fonctions.

L’Autorité saoudienne de contrôle et de lutte contre la corruption enquête sur des irrégularités concernant les terres allouées au projet de la mer Rouge.

Le projet de la mer Rouge, un des plus grands projets saoudiens annoncé par le prince héritier Mohammed bin Salman en juillet 2017, couvre une zone d’environ 34 000 kilomètres carrés.

La zone comprend plus de 90 îles naturelles entre les régions d’Umluj et d’Al-Wajh dans le nord de l’Arabie saoudite.

En 2017, l’autorité de contrôle et de lutte contre la corruption a procédé à la mise aux arrêts de dizaines de princes, d’hommes d’affaires et de personnalités influentes saoudiens, dans le cadre de ce qui fut alors désigné comme « les arrestations du Ritz-Carlton ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos