jeudi, mai 6, 2021

Au moins trois roquettes seraient tombées sur une base irakienne qui abrite des employés américains

La base aérienne de Balad, située au nord de Bagdad, a été ce lundi 3 mai la cible de tirs de roquettes, relate l’agence Reuters.

Selon Reuters, au moins trois roquettes ont atteint la base qui abrite des employés américains de société militaire privée. Pour l’instant, il n’y a pas eu d’informations sur des dégâts ou des victimes.

Aucun groupe armé local n’a encore revendiqué cette attaque.

Des tirs de roquettes fréquents dans la région

Le 18 avril, l’agence Reuters avait annoncé que la base de Balad avait été visée par cinq roquettes de type Katioucha. Le porte-parole de l’opération Inherent Resolve, Wayne Marotto, avait plus tard affirmé qu’il n’y avait pas de soldats américains sur la base à ce moment-là.

Cette région est la cible d’attaques similaires fréquentes, non revendiquées, qui ont eu lieu pendant la présidence de Donald Trump et après l’arrivée au pouvoir de Joe Biden. Les attaques ne font pas de dégâts ou de victimes. Washington en rejette généralement la responsabilité sur les groupes armés irakiens pro-Iran.

L’aéroport d’Erbil, situé dans la région semi-autonome du Kurdistan irakien, où sont stationnés des soldats américains, ou encore un camp militaire turc voisin, sont aussi parfois les cibles de tirs.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos