samedi, octobre 1, 2022

Azerbaïdjan : le Parlement déclare l’état de guerre dans certaines villes et régions du pays

Le parlement azerbaïdjanais a déclaré, dimanche, l’état de guerre dans certaines des villes et régions du pays, suite aux violations des frontières et aux attaques perpétrées par l’Arménie dans la région occupée du Haut-Karabakh.

Le Parlement a adopté, lors d’une réunion extraordinaire, une mesure restreignant partiellement et temporairement les droits et libertés constitutionnels et de propriété des citoyens azerbaïdjanais, ainsi que des étrangers résidants dans le pays, et ce tant que la situation de guerre persistera.

En vertu de cette décision, un couvre-feu peut également être décrété dans certaines régions.

Des affrontements frontaliers ont éclaté plus tôt dimanche après que les forces arméniennes aient pris pour cible des zones résidentielles civiles azerbaïdjanaises, ainsi que des positions militaires. Le nombre de victimes reste encore à déterminer.

L’Arménie a prouvé une fois de plus qu’elle est le plus grand obstacle à la paix et à la stabilité dans la région, a déclaré le ministère turc de la défense, ajoutant que la Turquie sera toujours aux côtés de l’Azerbaïdjan sur tous les fronts.

Bakou a le droit de se défendre pour protéger son peuple et son territoire, a-t-il ajouté.

Les relations entre les deux ex-républiques soviétiques sont tendues depuis 1991, lorsque l’armée arménienne a illégalement occupé le Haut-Karabakh, ou région du Nagorny-Karabakh, un territoire internationalement reconnu comme étant azerbaïdjanais.

Quatre résolutions du Conseil de sécurité et deux de l’Assemblée générale des Nations unies, ainsi que des décisions de nombreuses organisations internationales, font référence à ce fait et exigent le retrait des forces arméniennes d’occupation du Haut-Karabakh et de sept autres régions occupées de l’Azerbaïdjan.

Le groupe de Minsk de l’OSCE – coprésidé par la France, la Russie et les États-Unis – a été créé en 1992 pour trouver une solution pacifique au conflit, mais en vain, même si un cessez-le-feu a été convenu en 1994.

SourceAgences

Dernières infos

Russie: L’explosion des lignes Nord Stream, un terrorisme sans précédent soutenu par un Etat

La Présidence russe a considéré l'explosion du gazoduc Nord...

Des scientifiques israéliens et marocains signent un accord de coopération dans le domaine de l’énergie

Des scientifiques israéliens et marocains spécialistes de l'énergie ont...

La BBC supprime des centaines de postes dans son service international

La British Broadcasting Corporation (BBC) a annoncé, jeudi, qu’elle...

Face à l’inflation, les Français plus inquiets que jamais

Selon les dernières données publiées vendredi matin par l’INSEE...

À ne pas rater

Les Émirats arabes unis approvisionneront l’Allemagne en diesel et en GNL

Les Émirats arabes unis (EAU) ont convenu dimanche d'approvisionner...

Benny Gantz et le ministre émirati des Affaires étrangères discutent de politique et de sécurité

Le ministre de la Défense d’Israël, Benny Gantz, a...

Allemagne: Scholz entamera samedi une tournée dans 3 pays du Golfe

Le gouvernement allemand a annoncé lundi que le chancelier...

Le ministre émirati des Affaires étrangères rencontre le président israélien

Le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis...

Russie: L’explosion des lignes Nord Stream, un terrorisme sans précédent soutenu par un Etat

La Présidence russe a considéré l'explosion du gazoduc Nord Stream comme un "acte de terrorisme sans précédent soutenu par un Etat". C'est ce qui ressort...

La BBC supprime des centaines de postes dans son service international

La British Broadcasting Corporation (BBC) a annoncé, jeudi, qu’elle cessait la diffusion de ses programmes radiophoniques en dix langues, dont l'arabe, le persan, le...

Face à l’inflation, les Français plus inquiets que jamais

Selon les dernières données publiées vendredi matin par l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), le taux d’inflation a atteint 5,6%...

Fuites sur les gazoducs Nord Stream: le Kremlin n’exclut pas la possibilité d’un acte de sabotage

La Présidence russe (le Kremlin) a annoncé mardi que les dommages détectés sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2 pourraient être causés par...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here