jeudi, février 25, 2021

Bahreïn confirme la véracité des vidéos diffusées sur Al-Jazeera tout en justifiant sa position

Courrier Arabe

La télévision officielle bahreïnie a confirmé la véracité des vidéos diffusées sur l’émission « Ma Khafiya aâdham » (ce qui est caché, est encore pire) concernant des témoignages de certains dirigeants d’Al-Qaïda qui ont révélé leur complicité avec les services des renseignements pour assassiner des opposants chiites à Bahreïn.

Cependant, le reportage a remis en question les motifs ayant poussé les témoins à faire ces enregistrements. « Le groupe a avoué qu’il a préparé les vidéos pour les utiliser médiatiquement comme un moyen de pression », a indiqué la télévision bahreïnie.

Mohammed Salah, l’une des personnalités ayant apparues dans l’émission « Ma Khafiya aâdham » et supposé être le chef de la cellule chargée de tuer des opposants a déclaré à la télévision officielle bahreïnie : « la vidéo a été filmée à Bahreïn en 2011 et plus exactement à la ville Hamd dans la maison de Hicham el-Balouchi et Jamal el-Balouchi « .

Salah a prétendu que ces vidéos visaient à constituer un moyen de pression contre les forces de sécurité pour les obliger à ne plus le harceler ou l’arrêter lui et ses compagnons.

Le chef à Al-Qaïda a assuré qu’il n’y a aucune relation qui le lie avec Al-Jazeera, expliquant que ces vidéos n’était pas destinées à cette chaîne.

À propos de son engagement à tuer des opposants chiites et à acheter des armes, Salah a affirmé: « je n’ai jamais été chargé de le faire, cette information visait seulement à rendre le sujet plus intéressant médiatiquement ». En même temps, il a confirmé la véracité des noms des trois officiers cités dans le rapport d’Al-Jazeera, indiquant qu’ils enquêtaient sur lui.

Rappelons que la chaîne d’informations Al-Jazeera avait révélé dimanche passé que Mohammed Salah a eu le feu vert des autorités bahreïnies pour perpétrer des assassinats contre des figures de l’opposition chiite et apporter des armes de l’Arabie Saoudite où il a été arrêté.

L’animateur de l’émission a assuré que le roi de Bahreïn Hamed Ben Issa Al Khalifa est intervenu personnellement pour le libérer.

L’émission a également diffusé le témoignage de l’officier Yasser al-Jalahima qui a affirmé être le chef des forces chargées de disperser le sit-in de la place de la Perle à la capitale Manama en 2011.

Al-Jalahima a assuré que les services secrets ont introduit des armes dans la place du sit-in avant de les filmer dans le but de diaboliser l’opposition et l’accuser de préparer un renversement armé du gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos