dimanche, mai 16, 2021

Bilan 2020: 476 violations israéliennes contre des journalistes

Le Comité de soutien aux journalistes a publié son rapport annuel pour l’année 2020, confirmant qu’il y a eu une escalade significative des attaques de l’occupation contre les libertés dans les territoires palestiniens occupés, avec une hausse notable en février 2020.

Le rapport de la commission a montré l’ampleur du ciblage excessif des journalistes palestiniens par les forces d’occupation israéliennes, de leurs tirs délibérés de balles réelles et à revêtement métallique et de bonbonnes de gaz toxiques contre eux, en poursuivant son crime de retirer les journalistes et les médias de sa scène de crime contre des citoyens des territoires palestiniens occupés, alors que les journalistes portent des vêtements spéciaux, avec un panneau indiquant qu’ils exercent leur métier. En plus de l’usage d’une force excessive contre eux, en les passant à tabac, les menaçant et les insultant, et les utilisant comme boucliers humains, malgré leur présence dans des lieux relativement éloignés des manifestants, et qu’ils ne représentaient aucun danger ni menace pour les soldats de l’occupation.

En outre, l’occupation a persisté à faire des descentes au domicile des journalistes et aux bureaux des médias, à confisquer leur matériel, à les empêcher de les couvrir et de voyager, à les arrêter et à les détenir, à infliger des amendes à plusieurs d’entre eux, à en expulser d’autres; dans des conditions qui restreignent leur liberté de mouvement, d’action, d’opinion et d’expression.

Le comité a déclaré que les violations continues de l’occupation des journalistes et des institutions médiatiques reflétaient l’ampleur du succès des médias palestiniens et de leurs compétences dans la transmission de la vérité et la révélation du mensonge du récit israélien sur les crimes contre le peuple palestinien sans défense.

Le comité a appelé, dans son rapport annuel, les Nations Unies et le monde entier à exercer leur rôle moral et juridique en dissuadant l’État occupant de ses pratiques inhumaines contre le peuple palestinien et ses journalistes, à leur fournir la protection nécessaire pour remplir leur rôle professionnel, national et humanitaire. Il a ainsi appelé les institutions de presse internationales à divulguer quotidiennement ces pratiques et violations commises contre les journalistes palestiniens, à mettre la pression sur l’occupation israélienne pour arrêter ces violations et préserver la liberté de la presse dans les territoires occupés.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos