-1.6 C
New York
vendredi, mars 1, 2024

Buy now

spot_img

Burkina Faso: nouvelle manifestation contre la France

Des milliers de manifestants ont protesté samedi, en début de journée, à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, et dans d’autres villes du pays, contre la présence française dans le pays et témoigné leur soutien aux autorités de la transition, a constaté le correspondant d’Anadolu sur place.

Ces meetings sont organisés par une coalition d’organisations de la société civile en soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS), aux Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) et aux grandes décisions des autorités de la transition, selon les organisateurs.

Sur la place de la Nation dans le centre-ville de la capitale, des milliers de manifestants avaient brandi des drapeaux burkinabè et russes et des pancartes avec des messages hostiles à la France.

« Vive la transition, vive le capitaine Traoré », « La France dégage », « Arrêtez les complices de la France », pouvait-on lire entre autres inscriptions sur les pancartes.

« Nous sommes sortis ce matin pour faire comprendre au capitaine Ibrahim Traoré et son gouvernement que nous sommes prêts pour cette transition. Nous demandons aux autorités de tenir bon et de ne pas céder aux pressions extérieures », a déclaré à Anadolu, Étienne Ilboudo, un des manifestants venus en masse pour soutenir le capitaine Ibrahim Traoré.

« Je pense que les autorités doivent prendre leurs distances avec la France et chercher des partenaires capables de les accompagner dans la lutte contre le terrorisme », a affirmé un autre jeune protestataire.

A Ouahigouya, ville située dans le nord du pays, plusieurs centaines de manifestants étaient également dans les rues pour soutenir les autorités de la transition, selon des témoins joints au téléphone par Anadolu.

« Des centaines de manifestants sont sortis depuis ce matin ici à Ouahigouya pour soutenir la transition et dire non à la France », a affirmé au téléphone Yacouba Ouédraogo un manifestant de cette ville.

Le 20 janvier courant, plusieurs centaines de manifestants étaient descendus dans les rues de Ouagadougou pour exiger le départ de l’ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade et le démantèlement de la force militaire française « Sabre » (le contingent des forces spéciales françaises, ndlr) basée dans la périphérie nord de la capitale burkinabè.

Face à la pression de Ouagadougou, la France a rappelé son ambassadeur au Burkina Faso « pour mener des consultations sur la situation actuelle et sur les perspectives de la situation bilatérale ».

Paris a également indiqué que conformément à la demande des autorités burkinabè, la force française qui est stationnée à la périphérie nord de Ouagadougou, va quitter le territoire burkinabè dans un délai d’un mois.

Ce sont 400 militaires français qui sont donc amenés à quitter le Burkina Faso dans les prochaines semaines.

À noter que depuis le coup d’Etat du 30 septembre 2022, le deuxième en huit mois au Burkina Faso, les relations diplomatiques entre Paris et Ouagadougou, déjà affectées par la montée d’un sentiment anti-français en Afrique, n’ont cessé de se dégrader.

Le dernier incident en date remonte au 20 décembre dernier lorsque les autorités burkinabè ont officiellement demandé le remplacement de l’ambassadeur, Luc Hallade, pour des manquements, requête que Paris a rejetée.

Les emprises diplomatiques françaises ont notamment été prises pour cible par des manifestants hostiles à la France après le coup d’Etat tandis qu’en décembre dernier, le gouvernement burkinabé a décidé, la suspension jusqu’à nouvel ordre, de la diffusion des programmes de Radio France Internationale (RFI), accusant le média de « manquements ».

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce jeudi, de supprimer l'application chinoise TikTok de leurs appareils, pour des raisons de sécurité. La commission...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est écrasé dans l'ouest du pays, dans la région de Belgorod, ont annoncé, jeudi, les autorités...

France : les syndicats appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars

Les syndicats français appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars prochain, pour exprimer leur opposition au projet...

Pentagone: Un autre « ballon espion » chinois survole l’Amérique latine

Le porte-parole du Pentagone, Pat Ryder, a indiqué qu'un autre "ballon espion" chinois a survolé l'Amérique latine. "Nous avons détecté un deuxième ballon survolant l'Amérique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici