dimanche, décembre 5, 2021

 «C’est le Hamas qui a torturé al-Chahatit dans les prisons israéliennes», déclare al-Arabiya et déclenche une colère populaire

Courrier arabe

La chaîne informationnelle al-Arabiya a déclenché une colère populaire, après avoir diffusé un reportage, indiquant que «le détenu palestinien, libéré après avoir passé 17 dans les prisons israéliennes, souffrait de troubles car il fut torturé par ses codétenus partisans du Hamas».

«Mansour al-Chahatit, à sa libération représentait des troubles psychologiques et une perte partielle de la mémoire, à cause de la torture qui lui fut infligée tout au long de sa détention», avait signalé la chaîne, opérant au compte de l’Arabie saoudite.

Selon elle, «des conflits se seraient déclenchés entre al-Chahatit et le président du bureau politique du Hamas, Yahia Sinouar, en 2009, à l’intérieur de la prison».

«Les prisonniers partisans du Hamas ont décidé de punir al-Chahatit et ont commencé à le torturer, lui infligeant des peines insoutenables», avait-elle raconté.

Le Hamas exige que la chaîne soit poursuivie en justice

Dès lors, le Haut comité des détenus du Hamas a demandé  «à toutes les parties responsables de poursuivre la chaîne et de la condamner pour avoir exploité la souffrance d’une personne vulnérable».

Le comité a indiqué lors d’un communiqué que «le reportage fut réalisé dans le but de diffamer l’image de la résistance palestinienne», appelant à «une solidarité populaire pour entourer le prisonnier et la résistance».

Les internautes en colère

De leur part, plusieurs internautes, activistes et militants en colère ont signalé sur Twitter que «la chaîne, par son reportage, voulait blanchir l’occupation israélienne, et nuire à l’image du Hamas».

Sarah Rezig a écrit : «Même les plates-formes de l’Etat hébreu n’ont pas osé formuler une telle chose !», signalant que «le reportage d’al-Arabiya était honteux et détérioré tout comme la partie qui la finance».

Mohamed Shinqiti a signalé : «Al-Arabiya s’applique pour blanchir l’occupation israélienne et accuse les frères libres de Mansour al-Chahatit, qui ont souffert autant que lui».

Il regretta «les mensonges divulgués par la chaîne qui n’a aucune conscience».

Dans ce contexte il est à signaler que la mère de la victime a raconté aux médias que «son fils avait été placé dans l’isolement, et fut torturé psychiquement et physiquement par l’occupation», portant les autorités israéliennes pour responsables de son état.

À son tour, Jihad al-Chahatit, le frère de Mansour a signalé que «le conflit qui avait éclaté entre son frère et Sinouar était un conflit normal qui fut résolu en prison», accusant les Israéliens d’avoir torturé son frère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos