samedi, mai 8, 2021

Coup d’Etat en Jordanie : «Les deux hommes interpellés ont des liaisons avec l’Arabie saoudite»

Courrier arabe

Des sources ont parlé des deux hommes interpellés en Jordanie, à l’ombre du présumé coup d’Etat comploté contre le roi Abdallah II, affirmant que «les deux hommes avaient des liaisons étroites avec l’Arabie saoudite».

En Jordanie, une large campagne d’arrestations fut lancée samedi soir, interpellant des dizaines de personnes.

Plusieurs médias et activistes, ont publié les noms des personnes ciblées, indiquant «qu’ils étaient tous des personnalités sécuritaires et militaires connues».

Toutefois, l’agence de presse officielle au pays «Petra»  s’est limitée à mentionner les noms de deux personnes, «pour des raisons de sécurité», selon elle.

Petra a indiqué que «les forces de l’ordre avaient interpellé deux citoyens jordaniens, Cherif Hassan ben Zayd, et Bassim Awadallah, et d’autres suspects», sans évoquer plus de détails.

Des sources racontent

Dès lors, des sources ont affirmé au journal Arabi 21, que «les deux hommes détenus étaient étroitement liés à l’Arabie saoudite, et signalèrent que plusieurs parties en Jordanie pensent qu’ils portent la nationalité saoudienne, ou disposent d’un passeport saoudien».

«Cherif Hassan ben Zayd travaillait auparavant comme envoyé spécial du roi Abdellah II en Arabie saoudite, et des sites locaux ont affirmé qu’il résidait à Riyad où il dispose de plusieurs investissements», avaient-elle signalé.

Elles ont ajouté : «Bassim Awadallah était, en 2007, le président de la Cour royale hashimite, avant d’être relevé de ses fonctions. Il avait alors quitté la Jordanie pour Dubaï, où il a fondé une compagnie, et a installé un réseau de relations commerciales avec divers pays au Golfe».

«Awadallah est ensuite parti pour l’Arabie saoudite, où il a passé des années à travailler comme conseiller auprès du prince héritier saoudien, Mohamed ben Salmane», avaient-elles ajouté, en indiquant «qu’il disposait également de larges partenariats conclus avec des hommes d’affaires saoudiens».

Dans ce contexte, il est à noter que les dernières évolutions en Jordanie, se présentent un mois après la visite que le roi de Jordanie avait entrepris vers Riyad. Une visite annoncée par les médias comme étant «imprévue», bien que ces détails ne furent jamais évoqués.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos