mercredi, août 4, 2021

«De plus en plus de pays arabes cherchent à se réconcilier avec Israël», affirme Netanyahou

À l’instar des Émirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et le Maroc, Benyamin Netanyahou a indiqué dans un message vidéo publié sur Twitter à l’occasion de la fête de Noël que d’autres pays arabes cherchent à normaliser leurs relations avec Israël.

Quels pays pourraient prendre prochainement le train de la normalisation?

Lundi 21 décembre, le New York Times rapportait, citant des responsables américains qui se sont exprimés sous anonymat, que «la Tunisie et le Sultanat d’Oman seraient les prochains à rejoindre ces traités» de paix avec l’État hébreu.

En réponse à ses allégations, le ministère tunisien des Affaires étrangères a catégoriquement écarté dans un communiqué publié sur Facebook toute possibilité de normalisation des relations avec Israël, «contrairement à ce qui a été rapporté par certains médias internationaux».

Outre la Tunisie, l’Algérie, l’Arabie saoudite, l’Irak, le Liban, la Libye, la Somalie, la Syrie et le Yémen ont tous signifié leur refus catégorique de normaliser leurs relations avec Israël, réaffirmant leur attachement à l’initiative de la Ligue des États arabes de 2002 à Beyrouth.

Cette dernière impose comme condition préalable à tout rétablissement des relations avec Tel-Aviv la création d’un État palestinien indépendant et viable aux frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale naturelle du pays.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos