lundi, mai 17, 2021

Des appels au Sénat américain pour lever le blocus imposé au Qatar

Courrier arabe

Le président du comité des relations étrangères du Sénat américain, Eliot Angel, a critiqué le manque de progrès pour lever le blocus imposé au Qatar, et a affirmé que résoudre la situation permettra à toutes les parties de se focaliser sur les véritables menaces dans la région.

Eliot Angel a déclaré, lors de son discours à l’assemblée, que «les États-Unis et ses alliés au Golfe se partagent les enjeux économiques et les soucis de la lutte contre le terrorisme, et envisagent une coalition pour venir à bout des menaces iraniennes», soulignant que pour la concrétisation des plans, «le Golfe devra être unifié, sauf que pour l’heure, aucun progrès n’a été signalé pour lever le blocus imposé au Qatar».

Il a précisé que la tension entre les États-Unis et l’Iran est à son apogée et que la région est en menace permanente, et a demandé aux pays à l’origine du blocus de renoncer aux sanctions imposées au Qatar.

Affirmant que mettre terme à l’embargo serai bénéfique pour toutes les parties, Angel explique «pour que nous travaillons ensemble face aux dangers réelles dans la région, les pays du Golfe devront, au moins, permettre au Qatar de jouir de ses droit en aviation».

Notant que le blocus imposé depuis 2017 à Doha par l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et l’Égypte, après l’avoir accusé de financer des groupes terroristes et d’entretenir des relations avec l’Iran, aggrave les conditions de vie au Qatar qui proclame toujours le levée d’une décision arbitraire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos