samedi, avril 10, 2021

Des avocats marocains intentent une action en justice pour annuler l’accord de normalisation avec Israël

Des avocats marocains ont déposé une plainte auprès de la Cour de cassation marocaine (la plus haute autorité judiciaire du pays), pour annuler «toutes les décisions de normalisation des relations que le Royaume a signées avec Israël.

Les avocats ont déclaré, dans un communiqué, rapporté par les médias locaux, hier, mardi, qu’ils avaient déposé une plainte devant la Cour de cassation, pour contester les décisions de l’autorité gouvernementale liées à la normalisation politique, diplomatique, économique et touristique auprès de l’entité sioniste.

Le communiqué soulignait: « La défense de Khaled Al-Sufyani, qui comprend les avocats ; Abdul Rahman bin Amr, Abdul Rahim Al Jami’i et Abdul Rahim bin Baraka, a demandé à la Cour de cassation d’annuler les décisions prises par les accusés avec Israël, car elles sont en violation de l’ordre public marocain ».

« Les accords signés par les autorités marocaines avec Israël sont également en violation des exigences de la Constitution, de la Charte des Nations Unies, de la Convention de Vienne des traités et du droit international humanitaire et de la légitimité internationale des droits de l’homme » a-t-il estimé.

Un groupe d’avocats et d’activistes marocains était présent lors du dépôt de l’affaire, dont le chef de l ‘«Observatoire marocain contre la normalisation», Ahmed Wehman, et l’écrivain général du «Groupe d’action national pour la Palestine» Aziz Hanawi.

Mardi, le Maroc et l’occupation israélienne ont signé, dans la capitale, Rabat, quatre accords en marge de la signature d’un accord de reprise des relations entre les deux parties sous les auspices américains.

Le 10 décembre, le président américain Donald Trump a annoncé l’accord du Maroc et de l’occupation israélienne pour normaliser les relations entre eux.

Le Maroc est devenu le 6e pays arabe à accepter la normalisation avec l’occupation israélienne, après l’Égypte, la Jordanie, les Émirats, le Bahreïn et le Soudan.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos