mardi, juin 15, 2021

Des équipes d’ingénieurs égyptiens participent au déblaiement des décombres à Gaza

Les équipes d’ingénierie égyptiennes, avec l’appui d’engins et d’équipements lourds arrivés du Caire, ont poursuivi ce samedi leurs travaux pour la deuxième journée, en participant au déblaiement des décombres des bâtiments détruits par l’armée israélienne, lors de sa récente agression contre la Bande de Gaza.

Dans l’avenue al-Thawra (la Révolution), au centre de la ville de Gaza, les équipes d’ingénierie ont commencé à déblayer et à évacuer les décombres du bâtiment du ministère palestinien du Travail, qui a été détruit par des avions de guerre le 16 mai dernier.

Certains de ces équipages se sont également déplacés dans le quartier de Rimal (à l’ouest de la ville), pour déblayer les décombres de la tour Al-Shorouk, qui comptait 13 étages et qui a été détruite par l’aviation militaire israélienne le 12 mai dernier.

Ces équipes devraient poursuivre leurs activités, aux côtés des travailleurs palestiniens, pour enlever les décombres des bâtiments et des maisons détruites, et préparer le processus de reconstruction.

Dans une interview accordée à l’Agence Anadolu, Mohammed al-Askari, porte-parole du ministère palestinien des Travaux publics et du Logement, a déclaré que ces équipes, « depuis leur arrivée dans la journée du vendredi, ont commencé à travailler pour déblayer les décombres, avec le soutien des équipes palestiniennes ».

Et de poursuivre : « Cela a commencé avec des bâtiments délabrés et de hautes tours, dont les décombres représentent des dangers et menacent les passants ».

Al-Askari a expliqué que le nombre total d’équipements et de véhicules égyptiens arrivés dans la Bande de Gaza vendredi s’élevait à environ 51 véhicules. Parmi lesquels figurent « des camions, des excavatrices, des bulldozers, des porteurs et des grues ».

Il a souligné que chaque véhicule était accompagné d’un chauffeur égyptien, pour participer au processus de déblayage des décombres.

Il a souligné que ces travaux sont effectués en coopération et en synergie entre les ingénieurs égyptiens et palestiniens.

Selon le ministère des Travaux publics et du Logement, le volume total des décombres des bâtiments détruits à Gaza varie entre 200 et 300 000 tonnes.

Le 18 mai, l’Égypte a annoncé qu’elle pourvoirait le montant de 500 millions de dollars pour la reconstruction de la Bande de Gaza, qui a été gravement affectée par l’offensive israélienne de 11 jours, selon un communiqué de la présidence égyptienne.

Le 13 avril, la situation en Palestine s’est embrasée à la suite des attaques « brutales » israéliennes dans la ville occupée de Jérusalem, et l’escalade s’est étendue à la Cisjordanie et aux zones arabes à l’intérieur d’Israël, pour se transformer en un affrontement militaire dans la Bande de Gaza, qui a duré 11 jours consécutifs, et s’est dénoué avec un cessez-le-feu, à l’aube du 21 mai dernier.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos